Réciter : mettre son poème en scène

 

Voici quelques conseils, basé sur notre grille de notation, sur comment se présenter sur scène. Ces conseils sont également disponibles sous format PDF.

Pour vous inspirer, regardez les vidéos des récitations de concurrents d’années précédentes.  

LE DÉBUT ET LA FIN

Débutez votre récitation en disant le titre du poème et le nom du poète :

  • « Compagnon des Amériques » de Gaston Miron

récitez ensuite le poème.

Une fois votre récitation terminée, ne dites rien de plus. Laissez planer un petit silence, puis quittez la scène.

LA PRÉCISION

Votre récitation doit respecter le texte d’origine et lui être totalement fidèle. Notez qu’aux niveaux de la demi-finale et de la grande finale la note de précision peut être décisive.

  • Assurez-vous d’apprendre le poème par cœur exactement tel qu’affiché sur le site des Voix. N’oubliez pas l’épigraphe !
  • Évitez toute remarque personnelle qui vous ferait perdre des points de précision. Ne dites pas votre nom, ne dites pas « Merci ».
  • À tous les niveaux du concours, une personne chargée de la vérification de la précision notera l’exactitude de votre récitation par rapport à la version affichée sur notre site.

LA PRÉSENCE PHYSIQUE

Voici comment prendre possession de la scène lors de votre récitation :

  • tenez-vous droit
  • regardez le public dans les yeux avec confiance et aisance
  • manifestez de la confiance en vous

Évitez :

  • de vous tenir le dos voûté
  • les regards fuyants ou nerveux
  • les gestes nerveux

LA COMPRÉHENSION

Si vous ne comprenez pas votre poème, le public ne le comprendra pas non plus. 

  • Assurez-vous de comprendre le sens de votre poème. Consultez notre site où vous trouverez une liste de thèmes, de formes poétiques et les biographies des poètes.
  • Cherchez tous les mots nouveaux dans le dictionnaire. 
  • Si vous avez un doute au sujet du sens de votre poème, vous ne serez pas capable de le réciter de façon irrésistible. Faites des recherches au sujet de votre poème et parlez-en à votre enseignant. Une fois que vous aurez compris le texte, vous pourrez décider comment vous allez le réciter. 

LA VOIX ET L’ARTICULATION

Utilisez votre voix pour faire vivre le poème. Votre rythme et volume comptent pour beaucoup :

  • Projetez votre voix
  • Ayez un rythme naturel, parlez plus rapidement ou plus lentement selon les besoins du texte
  • Parlez plus ou moins fort à différents moments selon les besoins du texte
  • Décidez combien de temps vous allez vous arrêter pour chaque signe de ponctuation
  • Décidez si une coupe du vers nécessite un arrêt et, si oui, de quelle durée
  • Assurez-vous de bien vérifier votre prononciation avec votre enseignant avant de finaliser votre prestation 

Évitez de :

  • Mal prononcer les mots
  • Crier ou de parler trop bas
  • Réciter trop vite ou trop lentement
  • Réciter sur un ton monocorde
  • Chantonner, surtout lorsque vous récitez un poème avec des rimes
  • Chanter (certains poèmes de notre liste ont été mis en chanson et sont bien connus ; assurez-vous de les réciter sur la base de votre compréhension du texte et non pas selon les cadences de la chanson)

Un mot sur les accents : aucun concurrent ne sera sanctionné pour son accent. Toutefois, les élèves ne devront pas faire exprès de changer d’accent.

L’INTERPRÉTATION

La récitation se rapproche plus de l’art oratoire que du théâtre. Une bonne récitation est fondée sur une intériorisation profonde du poème plutôt que sur des gestes dramatiques. 

  • Laissez le poème parler pour lui-même.
  • Certains gestes subtils pourraient éventuellement être acceptables selon les textes. Dans le doute, abandonnez le geste. 

Évitez :

  • Une expression trop émotive
  • Des gestes ou des expressions distrayantes

L’IMPRESSION GÉNÉRALE

Ce critère note le succès global d’une récitation. Il prend en compte les critères ci-dessus ainsi que :

  • Votre choix de poème
  • Le niveau de complexité du poème
  • La façon dont vous avez réussi à porter le poème en vous-même comme si c’était la première fois qu’il était dit. 

 

« Toute poésie, si littéraire soit-elle, veut être lue à haute voix. » — Pierre Nepveu