Les jeunes du Canada fêtent la poésie à Toronto

 

21 avril 2016 Toronto, Ontario – Pour sa sixième édition, le concours des Voix de la poésie est retourné à Toronto pour sa grande finale où les lauréats ont été couronnés devant une salle de 500 élèves et enseignants au théâtre Isabel Bader. Les finalistes de ce concours ouvert aux jeunes de partout au Canada ont chacun tenté de décrocher le grand prix de $5 000 dans chaque section.

Les lauréats sont :

Dans la section française

Juliette Rolland Apergis de MontréalQuébec, a gagné le grand prix de $5 000, ainsi qu’un chèque de $1 000 pour la bibliothèque du Collège Jean-de-Brébeuf (dont $500 pour l’achat de recueils de poésie) pour la meilleure récitation de trois poèmes en français.

Geneviève Cantin de Montréal, Québec, a gagné le deuxième prix de $1 000, ainsi qu’un chèque de $500 pour la bibliothèque du Cégep de Saint-Laurent pour l’achat de recueils de poésie.

Jeanne Cantin de Québec, Québec, a gagné le troisième prix de $500, ainsi qu’un chèque de $250 pour la bibliothèque du Collège François-de-Laval pour l’achat de recueils de poésie.

 

Dans la section bilingue

Marie Foolchand de Toronto, Ontario a gagné le grand prix de $5 000, ainsi qu’un chèque de $1 000 pour la bibliothèque de l’École secondaire Étienne-Brûlé (dont $500 pour l’achat de recueils de poésie) pour la meilleure récitation d’un poème en français et d’un poème en anglais.

Elizabeth Vaz de Vancouver, Colombie-Britannique, a gagné le deuxième prix de $1 000, ainsi qu’un chèque de $500 pour la bibliothèque de Little Flower Academy pour l’achat de recueils de poésie.

Gabrielle Nebrida-Pepin de Port Coquitlam, Colombie-Britannique, a gagné le troisième prix de $500, ainsi qu’un chèque de $250 pour la bibliothèque de l’École des Pionniers-de-Maillardville pour l’achat de recueils de poésie.

 

Dans la section anglaise

Enzo Campa de Windsor, Ontario, a gagné le grand prix de $5 000, ainsi qu’un chèque de $1 000 pour la bibliothèque de Assumption College (dont $500 pour l’achat de recueils de poésie) pour la meilleure récitation de trois poèmes en anglais.

Nebou N’Diaye de St-Hyacinthe, Québec, a gagné le deuxième prix de $1 000, ainsi qu’un chèque de $500 pour la bibliothèque de l’École secondaire St-Joseph pour l’achat de recueils de poésie.

Hannah Goodridge de Vancouver, Colombie-Britannique, a gagné le troisième prix de $500, ainsi qu’un chèque de $250 pour la bibliothèque de Little Flower Academy pour l’achat de recueils de poésie.

 

Pendant les deux jours de la grande finale, les concurrents ont également pu regarder un film documentaire au sujet du poète ontarien Al Purdy, intitulé Al Purdy Was Here, et assister à des ateliers de création littéraire menés par les poètes Paul Savoie et Damian Rogers, également directrice artistique du concours. Les enseignants accompagnateurs ont eu l’occasion de participer à l’atelier de M. Savoie ainsi qu’à l’atelier pédagogique mené par Liisa House, qui est également conseillère en éducation des Voix de la poésie. Pour clore cette grande finale sous le signe de la jeunesse et du jeu, tous ont pris part à une soirée cabaret au Artscape Sandbox, animée par Damian Rogers, où certains jeunes ont lu leur propres créations poétiques et où Marie-Célie Agnant (poète et membre du jury) et Luna Dansereau (lauréate du concours en 2015) ont lu leurs poèmes. Le musicien Doug Paisley, qui figure dans le film documentaire au sujet d’Al Purdy, a également joué de la musique.

La nouveauté du concours cette année a été l’animation des épreuves de qualification par d’anciens lauréats du concours. Ainsi, Luna Dansereau, lauréate du grand prix de la section française en 2015 et finaliste du concours Cégeps en spectacle cette année, a animé la session française des épreuves de qualification. Khalil Mair, lauréat du grand prix de la section bilingue en 2013, a animé la session anglaise des épreuves de qualification. Tous les deux ont pu partager leur expérience avec cette nouvelle crue de jeunes amateurs de poésie.

Les inscriptions au concours à travers le Canada ont plus que doublé cette année, passant à 875, de 400 établissements inscrits en 2015. Le nombre de jeunes ayant appris un poème par cœur pour le concours est estimé à 50 000. Les poèmes eux-mêmes ont été lus plus de 2 millions de fois sur le site au cours de l’année dernière. Ce concours en essor fulgurant à invité 39 finalistes à la grande finale : tous d’écoles secondaires et de cégeps de partout au Canada. Chaque finaliste avait déjà remporté son concours de classe et d’école, avant de se présenter à la demi-finale sur Internet ou à une demi-finale régionale pour sa sélection à la grande finale.

 

Les voix de la poésie

Lancé en 2010, ce concours de récitation de poésie est une initiative entièrement financée par le mécène Scott Griffin, président fondateur de la Fondation Griffin. Il a pour objectif de faire rayonner la poésie dans toutes les écoles francophones et anglophones du Canada (niveau secondaire et du Cégep), de présenter aux élèves les plus belles pages de poésie écrites en français et en anglais et de remettre l’art de la récitation à l’honneur. Il s’inscrit également dans une volonté d’encourager la formation de futurs poètes, écrivains et lecteurs.