Les voix de la poésie, le concours de récitation de poésie des écoles secondaires du Canada, présente les membres du jury de la finale 2011

Version imprimable

TORONTO – le 15 mars, 2011 – Scott Griffin, du concours Les voix de la poésie / Poetry In Voice (PIV/LVP), est ravi de présenter les membres du jury de la finale du programme pilote qui aura lieu le 12 avril, 2011 au théâtre Soulpepper à Toronto. Les membres du jury seront : Karine Glorieux, auteure, Robert Lalonde, comédien, écrivain et lauréat du prix littéraire du Gouverneur général, Diana Leblanc, membre fondatrice du théâtre Soulpepper, Dennis Lee, poète et lauréat du prix littéraire du Gouverneur général, Karen Solie, lauréate du Prix Griffin de Poésie, et Élise Turcotte, poète et lauréate du prix littéraire du Gouverneur général. Albert Schultz, directeur artistique du théâtre Soulpepper, présentera la soirée qui aura lieu au Young Centre for the Performing Arts à Toronto. L'entrée est libre aux élèves ; les billets plein tarif sont à $10.

Lors du lancement du concours Les voix de la poésie au mois de novembre dernier, Scott Griffin constata : « La poésie est une langue qui devrait être parlée dans les cafés, les rues et surtout dans les écoles du pays ». Les voix de la poésie est un concours bilingue de récitation de poésie pour les écoles secondaires du Canada. Son programme pilote prit ses premiers pas en Ontario à l'automne 2010 et regroupe les douze écoles secondaires suivantes :

  • Bayridge Secondary School (Kingston)
  • Cawthra Park Secondary School (Mississauga)
  • Collège Notre-Dame (Sudbury)
  • Lawrence Park Collegiate Institute (Toronto)
  • London Central Secondary School (London)
  • Lockerby Composite School (Sudbury)
  • R.H. King Academy (Scarborough)
  • South Carleton High School (Richmond, dans la région d'Ottawa)
  • Toronto French School (Toronto)
  • Trafalgar Castle School (Whitby)
  • Upper Canada College (Toronto)
  • Victoria Park Collegiate Institute (North York).

 

L'apprentissage de poèmes par coeur permettra aux élèves de nouer avec l'oralité dont parle Pierre Nepveu quand il dit : « Toute poésie, si littéraire soit-elle, veut être lue à haute voix. » Tous les poèmes de l'anthologie en français ont été choisis par Pierre Nepveu, lui-même trois fois lauréat du prix littéraire du Gouverneur général.

Le concours Les voix de la poésie se passe en trois étapes. La première demande aux élèves d'apprendre un poème par coeur et de le réciter en classe. La deuxième est un concours au niveau de l'école toute entière où les élèves concurrents doivent préparer deux poèmes à réciter sur scène. Ensuite, le champion ou la championne de chaque école se présente à la finale pour y défendre les couleurs de son école. Le jeu vaut bien la chandelle : le premier prix est de $5.000 pour l'élève gagnant. Un total de $10.000 en prix aux élèves et en allocations aux écoles seront remis le soir du 12 avril, 2011.

En 2012, Les voix de la poésie prendra de l'envergure en réunissant toutes les écoles secondaires de l'Ontario et du Québec. À partir de l'édition 2013, toutes les écoles secondaires de partout au Canada seront admissibles.

Qui ? Le concours de récitation Les voix de la poésie / Poetry In Voice
Quoi ? La finale 2011
Quand ? À partir de 19h, le 12 avril, 2011
Où ? Au Young Centre for the Performing Arts
55 Mill Street, #49, Toronto, ON
Billets L'entrée est libre pour les élèves ; les billets plein tarif sont à $10. Réservez votre place au (416) 866-8666 ou sur le site www.youngcentre.ca
Pourquoi ?  Pour voir les meilleures récitations de poésie par des élèves de secondaires récompensées par des prix très motivants !

 

Les voix de la poésie / Poetry In Voice est l'initiative poétique la plus récente de Scott Griffin, président de La Fondation Griffin. La Fondation Griffin a été créée en avril 2000 par Scott Griffin, Margaret Atwood, Carolyn Forché, Robert Hass, Michael Ondaatje, Robin Robertson et David Young. Elle finance le très prestigieux Prix Griffin de Poésie et veut être l'étincelle qui allume le feu de l'imaginaire poétique du grand public et cause une véritable prise de conscience du rôle vital que joue la poésie dans la vie culturelle.