Un abécédaire

Version imprimable

La poète Denise Desautels aime beaucoup collaborer avec des artistes visuels. Son exercice est donc très imagé. Essayez-le !
 

À partir d’un mot qui fait sens pour vous — j’ai souvent choisi « Têtes » depuis que j’ai dirigé un numéro de la revue Estuaire qui portait ce titre —, créez un abécédaire (une sorte de banque de mots concrets, abstraits, métaphoriques ou pas, qui de près ou de loin ont à voir avec le mot choisi).
 
Inscrivez sur une feuille, en toute liberté, les mots qui vous viennent à l’esprit commençant par la lettre A (ex : avaler, abri, apprendre, anatomie, apaisement, activité, aïe, aveuglé, aérien, ânonner, asile, amnésie, arôme, atroce, aveu, appeler, appétit, abîme, appuyer, appui-tête, arme, etc.); refaites l’exercice avec toutes les lettres de l’alphabet, en laissant tomber celles qui vous résisteraient trop.
 
Le but de cette première étape est de prendre conscience des possibilités multiples qu’offre une banque de mots, la page n’étant plus blanche.
 
Maintenant, tentez, en toute liberté encore, d’écrire un poème. Si ça résiste trop, relisez-en certains dans l’anthologie des Voix de la poésie et choisissez un vers qui vous intéresse, puis insérez-le dans votre propre poème. Peut-être du même coup se trouvera-t-il un rythme, un souffle.