Photos de la grande finale 2018

 

Souper de bienvenue et tests de son

Nos 24 finalistes, leurs enseignants et des poètes de tout le Canada sont rassemblés pour un souper le premier soir de la grande finale Les voix de la poésie 2018.   Notre directeur, David Smith, et notre coordonnatrice du volet poésie, Catherine Cormier-Larose, souhaitent la bienvenue à tout le monde. Notre directrice fondatrice et directrice de l’anthologie, la poète Damian Rogers, est présente.   Au théâtre, les étudiantes et étudiants vont tour à tour au micro pour se préparer aux épreuves de qualification du lendemain.   Pendant ce temps, les enseignants et poètes discutent autour d’un verre dans le hall du théâtre. Ici, Johanne Blais, membre du conseil d’administration et ancienne animatrice du spectacle, discute avec Pierre Nepveu, poète, juge et directeur de l’anthologie. Le poète Hector Ruiz anime un atelier de poésie avec les élèves et enseignants plus tard dans la semaine de la grande finale.

 

Épreuves de qualification françaises et bilingues

Le matin suivant, la championne 2016 de la section bilingue Marie Foolchand anime les épreuves de qualification françaises et bilingues. Le jury et les calculateurs des scores sont prêts. Ghada Charki, Collège Durocher Saint-Lambert, St-Lambert, QC Aimée-Larissa Dushime, St. Joseph's Catholic High School, Windsor, ON Simon Duvialard, Lycée Louis Pasteur, Calgary, AB Geneviève Dubuc, École secondaire Jules-Verne, Vancouver, C.-B. Audrey Décarie-Truffer, Cégep du Vieux-Montréal, Montréal, QC Michelle Cheng, Bayview Secondary School, Richmond Hill, ON À la fin de l’avant-midi, Marie dévoile qui se rend à la grande finale du lendemain soir. Les finalistes qui accèdent à la grande finale de la section française sont (de gauche à droite) : Alice Blouin-Décoste, Jeanne Cantin, et Charlie Rivard. Dans la section bilingue, les trois finalistes sont (de gauche à droite) : Olivia Torralbo, Brittany Huellas-Bruskiewicz et John Wood.

 

Les épreuves de qualification anglaises

La championne 2013 de la section anglaise Kyla Kane anime les épreuves de qualification anglaises en après-midi. Laura Beth Neuman, Kitchener-Waterloo Collegiate & Vocational School, Kitchener, ON Carly Benson, Assumption College Catholic Secondary School, Windsor, ON Elizabeth Wong, Toronto French School, Toronto, ON Chloe Harris, Montague Regional High School, Montague, Î.-P.-E. Anna Navarro, Bishop Grandin High School, Calgary, AB Mary Wan, Webber Academy, Calgary, AB Juliana Nunes, Dr. Charles Best Secondary School, Coquitlam, C.-B. Jia Xin Chen, École internationale de Montréal, Montréal, QC Sophia Chu, Canterbury High School, Ottawa, ON Dans la section anglaise, les trois finalistes sont Pujita Verma, Gabrielle Nebrida-Pépin et... ...Hamish Marissen-Clark.

 

L’épreuve de force épique du Toronto poétique (avec quelques descriptions de Stuart Ross)

Le jeudi matin commence en force avec une chasse au trésor sur le thème de la poésie. Stuart Ross et Catherine Cormier-Larose sont les créateurs de ce tour poétique de Toronto. Stuart : « Éric Charlebois fait écrire des haikus à propos de l’Hôtel de ville de Toronto ! »   Stuart : « Je suis ici l’adjoint de bill bissett, alors qu’il dirige les élèves dans un poème improvisé dans l’Église de St. Stephen-in-the-Fields, où la poète Maggie Helwig est prêtre. » Stuart : « bill bissett nous a dirigés, les finalistes de PIV/LVP et moi, dans un poème sonore improvisé à l’Église de St. Stephen-in-the-Fields. »   Stuart : « L’impressionnante Lorna Crozier, dans la fenêtre du Future Bistro, propose un jeu-questionnaire aux élèves en dehors du café pendant l’Épreuve de force épique du Toronto poétique. »   Stuart : « La brillante Liz Howard (pas sur la photo) a dirigé nos intrépides finalistes pour créer un centon à partir des poèmes de Gwendolyn MacEwen dans le parc Gwendolyn MacEwen. Qui a donné un foulard à Gwen en cette journée froide ? » Stuart : « Le fantastique poète Pierre Nepveu accueille les élèves curieux à la librairie Mosaïque. » Stuart : « Fred Martin ! Ses explications ont été parfaites — nous avons ensuite écrit un poème collectif sur la roue médicinale. » Stuart : « Fred du Native Canadian Centre of Toronto nous a parlé de nombreuses choses : le mât totémique, le feu de camp, la roue médicinale. Un arrêt incroyable dans l’Épreuve de force épique du Toronto poétique. » Stuart : « Adam Sol et Hector Ruíz expliquent le contexte autour de la maison d’édition Coach House Press et bpNichol avant que nous lisions en chœur le poème “concrete poem” de bp dans la ruelle bpNichol. » Stuart : « Les élèves fouillent dans les bacs de recyclage derrière l’imprimerie de Coach House, à la recherche de souvenirs littéraires originaux. »  

 

Ateliers d’écriture poétique

L’atelier du poète Adam Sol débute après le dîner.   Le poète Hector Ruiz Les enseignants participent... ...ainsi que les poètes ! L’animatrice d’atelier Catherine Poulin assiste à l’atelier d’Hector Ruiz. La poète Phoebe Wang  

 

Le spectacle de la grande finale

Hector Ruiz et Catherine Poulin lors de la réception avant le spectacle de la grande finale Gillian Deacon, animatrice à CBC, anime la grande finale. Le jury (de gauche à droite) : les poètes Pierre Nepveu, Éric Charlebois, Erika Soucy, Liz Howard, Matt Rader et Canisia Lubrin En ouverture de la section anglaise, Pujita Verma de Glenforest Secondary School, Mississauga, ON récite « A History of Houses Built Out of Spite » de Chimwemwe Undi. Gabrielle Nebrida-Pépin de l’École des Pionniers-de-Maillardville, Port Coquitlam, C.-B. récite « I Lost My Talk » de Rita Joe. Hamish Marissen-Clark de St. George’s School, Vancouver, C.-B. récite « Illegalese: Floodgate Dub » de Wayde Compton. Les juges de la section anglaise Matt Rader et Canisia Lubrin Dans la section française, Jeanne Cantin du Collège François-de-Laval, Québec, QC récite « Dans la cuisine... » de Carole David. Alice Blouin-Décoste du Collège Ste-Anne de Lachine, Lachine, QC récite « Quand les cargos... » de Rose Eliceiry. Charlie Rivard du Cégep de Saint-Laurent, Montréal, QC récite « Je ne trouve pas toujours... » de Louise Dupré. The Jeremy Worden trio joue pendant l’entracte. Après la pause, Brittany Huellas-Bruskiewicz de l’École des Pionniers-de-Maillardville, Port Coquitlam, C.-B. ouvre la section bilingue avec sa récitation de « Opus 75, Sestina in B-flat for the Glockenspiel » d’Adam Sol. John Wood de Toronto French School, Toronto, ON récite « My Meadow, My Twilight » de Carl Phillips. Olivia Torralbo de The Sacred Heart School of Montreal, Montréal, QC récite « beauté formol » de Chloé Savoie-Bernard. Le juge Pierre Nepveu regarde et prend une décision. Krystyne et Scott Griffin félicitent la lauréate 2018 de la section bilingue Brittany Huellas-Bruskiewicz. Hamish Marissen-Clark reçoit le trophée et le premier prix de la section anglaise. La lauréate de la section française Charlie Rivard, aux côtés de Jeanne Cantin (gauche) et Alice Blouin-Décoste (droite). Le fondateur Scott Griffin donne le mot de la fin du spectacle. Les finalistes de la section bilingue (de gauche à droite) : Olivia Torralbo, Brittany Huellas-Bruskiewicz et John Wood Les finalistes de la section anglaise (de gauche à droite) : Gabrielle Nebrida-Pépin, Hamish Marissen-Clark et Pujita Verma Les juges de la section française (de gauche à droite) : Pierre Nepveu, Erika Soucy et Éric Charlebois Les juges de la section anglaise (de gauche à droite) : Canisia Lubrin, Liz Howard et Matt Rader David Chariandy, son fils et Rabbi Yael Splansky et Adam Sol profitent d’un moment au Cabaret des poètes. La directrice fondatrice Damian Rogers rit avec le poète et animateur d’atelier Hector Ruiz. Chimwemwe Undi anime le Cabaret des poètes. Charlie Rivard interprète son propre poème. Le lendemain matin, les poètes et l’équipe des Voix de la poésie/Poetry In Voice se rencontrent pour discuter de la première année du partenariat avec le Conseil des arts du Canada.