Animatrices et poètes de la grande finale 2018

Animation de l'événement

La grande finale

Le 9 avril à 19 h, les neufs meilleurs finalistes se disputeront 25 000 $ en prix pour eux-mêmes et les bibliothèques de leur école. L'animatrice primée et auteure à succès Gillian Deacon sera notre animatrice.

Achetez vos billets pour le spectacle de la grande finale le 19 avril 2018 à 19 h.

Découvrez qui sont nos finalistes.

 

Gillian Deacon

Gillian Deacon anime l’émission de radio Here & Now, émission du retour à la maison de CBC Radio One à Toronto. Elle est aussi l'une des écrivaines les mieux connues sur la question environnementale : elle est l’auteure des succès de librairie There’s Lead in Your Lipstick : Toxins in Everyday Bodycare and How to Avoid Them (Penguin, 2011) et Green For Life (Penguin, 2008). Son plus récent livre, Naked Imperfection (Penguin, 2014), relate des mémoires autobiographiques. Gill a travaillé de nombreuses années à la télévision en tant qu’animatrice du Gill Deacon Show et avant cela, en tant que coanimatrice de @discovery.ca sur le réseau Discovery Channel Canada pendant cinq ans, et de Discoveries This Week sur le réseau Discovery Science Channel aux États-Unis. Elle a aussi été correspondante artistique à CBC News: Morning. Elle fait partie du conseil de la Société d’encouragement aux écrivains du Canada, un organisme qui soutient et promeut les auteurs canadiens. Gill vit à Toronto avec son mari et leurs trois enfants.

Épreuves de qualification française et bilingue

Six finalistes dans la section française et six finalistes de la section bilingue réciteront pour courir la chance d'obtenir une place à la grande finale. Seulement trois de chaque section avanceront dans la course. Marie Foolchand, notre championne de la section bilingue 2016, animera cet événement

Marie Stella Foolchand

Marie Stella Foolchand a été deux fois finaliste du concours et championne de la section bilingue en 2016. Elle a gradué de l'École secondaire Étienne-Brûlé à Toronto en 2016. Elle est maintenant en deuxième année d'Études françaises à l'Université York. Elle compte devenir enseignante de français

Épreuve de qualification anglaise

Le 18 avril à 13 h, douze finalistes de la section anglaise entreront en compétition pour obtenir l'une des trois places convoitées de la grande finale. Notre animatrice sera la championne de la section anglaise 2013, Kyla Kane. 

Kyla Kane

Kyla Kane est une actrice originaire de Vancouver, C.-B.. Elle a déménagé à Toronto à l'automne 2015 et est tombée amoureuse de la ville depuis. Elle apprécie plusieurs formes d'art, dont le chant, l'écriture de chansons et bien sûr la poésie. Elle était championne de la section anglaise en 2013 et a eu l'honneur de réciter au Prix Griffin de la Poésie la même année.

Jury

Des poètes de tout le Canada se rassembleront pour juger les récitations de nos finalistes. 

Kateri Akiwenzie-Damm

Kateri Akiwenzie-Damm est Anishinaabe, de la Première Nation Chippewa de Nawash, Saugeen Ojibwé, en Ontario. Kateri est reconnue internationalement en tant qu’écrivaine, poète de spoken word, activiste des arts autochtones, éditrice et consultante en communication. Elle vit dans sa communauté de Neyaashiinigmiing avec son fils, dans le territoire traditionnel de la nation Saugeen Ojibwé. Kateri a fait paraître deux recueils de poésie, un recueil de nouvelles et deux albums de spoken word et musique. Son album A Constellation of Bones a été sélectionné au Canadian Aboriginal Music Award. Son premier recueil de nouvelles, The Stone Collection, a reçu une critique admirable du renommé Publishers Weekly où son œuvre a été qualifiée de « prose luminescente », à la fois « férocement honnête » et « comparable au diamant par son éclat ». The Stone Collection a été sélectionné comme finaliste du Sarton Literary Award. Kateri est fondatrice et rédactrice en chef de la maison d’édition primée Kegedonce Press, qui publie et promeut des œuvres parmi les plus belles, stimulantes et admirées de la littérature autochtone à travers le monde. Kateri a récemment reçu un prix REVEAL Indigenous Arts de la Fondation Hnatyshyn. 

 

Éric Charlebois

Le huitième recueil de poésie d’Éric Charlebois, Compost-partum, paraît en octobre 2014, après Le miroir mural devant la berceuse électrique, en 2012, Lucarnes, en 2009, Circatrices, en 2008, Cinérite, en 2006, Centrifuge, en 2005, Péristaltisme, en 2004, et Faux-fuyants, en 2002. Certains de ces six recueils ont été couronnés ou finalistes de prix dont le Prix Trillium, Le Droit et le prix de la Ville d’Ottawa, et font l’objet de cursus universitaires. Éric Charlebois est aussi codirecteur de la collection poésie de la maison d’édition Neige-Galerie. En 2012, il a été invité, dans le cadre des états généraux de l’Alliance culturelle de l’Ontario, à produire de façon spontanée un texte poétique diffusé et publié selon le mode de la création hybride avec le peintre Benjamin Rodger. Charlebois s’impose diverses situations de création spontanée, d’impromptu et d’impulsion expulsée qu’il nomme l’« exploésie ».

 

Louise Dupré

La poète, romancière et professeure québécoise Louise Dupré (1949 - ) a enseigné pendant vingt ans la création littéraire à l’Université du Québec à Montréal. Membre de l’Académie des lettres du Québec, de la Société royale du Canada et de l’Ordre du Canada, elle a reçu à deux reprises le Grand Prix Québecor du Festival International de la Poésie et le Prix de poésie du Gouverneur général. Sa poésie révèle un souffle et un lyrisme hors-du-commun, témoins d’une pensée féconde. Dupré nous montre que même dans l’abîme de l’horreur, il est possible de trouver une voix réparatrice. Son dernier recueil, La main hantée, a remporté le Prix du Gouverneur général 2017. 

 

Liz Howard

Liz Howard est née et a grandi dans le nord de l’Ontario. Elle a terminé son baccalauréat en sciences avec mention et distinction à l’Université de Toronto, puis a obtenu son diplôme de maîtrise en beaux-arts spécialisée en création littéraire à l’Université de Guelf. Son premier livre, Infinite Citizen of the Shaking Tenta gagné le Prix Griffin de la Poésie en 2016.

 

Canisia Lubrin

Canisia Lubrin est écrivaine, critique et enseignante. Ses publications ont paru dans des journaux, des revues et des anthologies, dont Room MagazineThe PuritanThis MagazineArc Poetry MagazineThe Unpublished City et The Globe & Mail. Lubrin a été nommée par CBC dans la liste des 150 jeunes femmes noires qui ont rendu le Canada meilleur en 2017. Elle siège au conseil éditorial de la revue Humber Literary Review, est conseillère à la revue en ligne Open Book et coanime les soirées Pivot Reading à Toronto. Elle détient un diplôme de maîtrise en beaux-arts spécialisée en création littéraire de l’Université Guelph-Humber. Elle enseigne l’anglais au Collège Humber et est l’auteure de Voodoo Hypothesis (Wolsak & Wynn).

 

Pierre Nepveu

Pierre Nepveu a enseigné la littérature pendant une trentaine d’années à l’Université de Montréal. Poète, romancier, essayiste, il est l’auteur de près d’une vingtaine d’ouvrages, incluant des essais littéraires et plusieurs recueils de poèmes qui lui ont valu à trois reprises le prix du Gouverneur général. Il est aussi l’auteur, avec Laurent Mailhot, d’une anthologie de référence : La poésie québécoise des origines à nos jours. Il a participé à l’édition de l’œuvre éparse du poète Gaston Miron, dont il a aussi écrit la biographie, Gaston Miron. La vie d’un homme. L’ensemble de son œuvre a été couronné par le prix Athanase-David et par l’Ordre du Canada, et il a été élu en 2015 membre de la Société royale du Canada.

 

Matt Rader

Matt Rader a grandi dans la vallée de Comox sur l’île de Vancouver. Il a étudié la poésie à l’Université de Victoria avec Patrick Lane, Lorna Crozier et Derk Wynand, puis a étudié à l’Université de l’Oregon avec Garrett Hongo, Dorianne Laux, Joseph Millar et Geri Doran. Ses poèmes, histoires et récits ont paru dans des publications à travers le monde. Auteur de quatre recueils de poésie, son plus récent ouvrage est Desecrations (McClelland & Stewart 2016). Il vit avec ses deux filles à Kelowna, en Colombie-Britannique, où il enseigne la création littéraire à l’Université de Colombie-Britannique Okanagan. 

 


Figure de proue des poètes de la relève au Québec, Erika Soucy (1987 - ) fait entendre la Côte-Nord, les chantiers fly-in, fly-out et la vie de poète de nos jours à travers une écriture audacieuse, parfois crue. Poète, comédienne, cofondatrice et directrice artistique de l’Off-Festival de poésie de Trois-Rivières, elle explore les possibles de la poésie sans retenue, par exemple en participant au projet P.O.M.M.E, dans lequel son poème « Jour de Christ » est scandé sur la musique du groupe metal Anonymus. Son roman Les murailles a remporté le Prix création littéraire de la Bibliothèque de Québec – SILQ 2017.

 

Organisation de la course

Le matin du 19 avril, les finalistes et leurs enseignants se lanceront dans une course palpitante du genre chasse au trésor sur le thème de la poésie. La course, organisée par Stuart Ross et Catherine Cormier-Larose, guidera les participants à travers la ville de Toronto.

Catherine Cormier-Larose

Catherine Cormier-Larose est directrice artistique et générale des Productions Arreuh qui s’intéressent, depuis 2007, à la prise d’assaut d’endroits publics par la poésie. Elles sont responsables entre autres de la série estivale « La Poésie prend les parcs », la Rue de la poésie, du Festival Dans ta tête et du Gala de l’Académie de la vie littéraire. Elle est critique, coordonnatrice du volet poésie des Voix de la poésie et commissaire indépendante (théâtre La Chapelle, Maison des arts de Laval). Cormier-Larose a publié dans plusieurs revues, fanzines ainsi que dans des collectifs et son premier recueil vient de parraître chez Del Busso, L'avion est un réflexe court. Elle a performé et animé sur différentes scènes partout au Québec et à l’étranger.

 

Stuart Ross

Stuart Ross est écrivain, chroniqueur, professeur de création littéraire et défenseur de l’édition à petite échelle. Il vit à Cobourg, en Ontario. Il a écrit une vingtaine d’ouvrages de poésie, de fiction et d’essais qui lui ont mérité de nombreux prix, dont les plus récents sont Pockets (ECW Press, 2017), A Sparrow Came Down Resplendent (Wolsak and Wynn, 2016), et A Hamburger in a Gallery (DC Books, 2015). Stuart Ross a donné des ateliers dans des écoles primaires et secondaires à travers le Canada et a passé l’année 2010 en tant qu’écrivain en résidence à l’Université Queen. Le travail avec des jeunes dans les écoles est la partie qu’il préfère dans sa pratique d’écriture. Il travaille en ce moment à la production d’une douzaine de manuscrits différents : poésie, fiction, essais et récits. C’est une course contre le temps !

 

Présentation d'ateliers

Les finalistes et leurs enseignants auront l’occasion d’en apprendre davantage sur le processus créatif des poètes et écriront leur propre poésie.

Catherine Poulin

Catherine Poulin est la lauréate du Prix Piché de poésie, édition 2014, pour sa suite poétique Tailler les mammifères, publiée aux Éditions d’art Le Sabord. En octobre 2015, elle a fait paraître un recueil de poésie, Nos attentats domiciles, aux éditions de l'Hexagone. Plusieurs suites poétiques parurent également en revue (Le Sabord, Moebius, Estuaire, Exit). Elle est membre d’un groupe d’exploration musicale et poétique et anime des ateliers de création poétique dans le cadre du projet « Poètes à l’école » pour les Voix de la poésie.

 


Hector Ruiz est l’auteur de trois recueils de poésie et d’un essai sur l’enseignement de la poésie. Dans l’introduction de son mémoire de maîtrise à l’UQAM, il présente son premier recueil de poésie, Qui s’installe, comme un travail sur ce qui disparaît et ressurgit dans l’écriture à travers le processus de l’immigration. Ses poèmes donnent à lire un monde en continuelle perte ou en quête de repères. Professeur de littérature au Collège Montmorency, il remporte, conjointement avec Dominic Marcil, le Prix d’innovation en enseignement de la poésie du Festival international de la poésie de Trois-Rivières en 2011. Son engagement dans l’enseignement lui a aussi valu une mention d’honneur de la part de l’Association québécoise de pédagogie collégiale en 2015. Son dernier recueil est Désert et renard du désert (Le Noroît, 2015).

 

Adam Sol

Né à New York, Adam Sol a vécu à Toronto plus de 15 ans. Il a publié quatre recueils de poésie, dont Complicity, son œuvre la plus récente. Son roman en vers, Jeremiah, Ohio a été retenu finaliste du Prix Trillium de l’Ontario en poésie et son recueil Crowd of Sounds a remporté ce prix en 2004. 

 

Phoebe Wang

Phoebe Wang est une poète et éducatrice de Toronto. Sa première collection de poèmes, Admission Requirements, a été publiée aux éditions McClelland & Stewart au printemps 2017. Elle est l’auteure de deux livrets et on a pu lire ses textes dans les revues Arc Poetry, Ricepaper, THIS, Maisonneuve et dans le Globe and Mail. Elle a été deux fois finaliste du prix CBC pour la poésie a gagné le concours international de poésie Prism 2015. Elle travaille maintenant au Collège Seneca et était co-coordonnatrice de Fuel for Fire, un événement de formation professionnelle pour écrivains et écrivaines de couleur en partenariat avec le Conseil des arts d’Ontario.

 

Animation du cabaret

Après la grande finale, élèves, enseignants, poètes et équipe des Voix célébreront la poésie ensemble une dernière fois avant de retourner à la maison. La soirée cabaret comprendra un micro ouvert et un DJ.

Catherine Cormier-Larose

Catherine Cormier-Larose est directrice artistique et générale des Productions Arreuh qui s’intéressent, depuis 2007, à la prise d’assaut d’endroits publics par la poésie. Elles sont responsables entre autres de la série estivale « La Poésie prend les parcs », la Rue de la poésie, du Festival Dans ta tête et du Gala de l’Académie de la vie littéraire. Elle est critique, coordonnatrice du volet poésie des Voix de la poésie et commissaire indépendante (théâtre La Chapelle, Maison des arts de Laval). Cormier-Larose a publié dans plusieurs revues, fanzines ainsi que dans des collectifs et son premier recueil vient de parraître chez Del Busso, L'avion est un réflexe court. Elle a performé et animé sur différentes scènes partout au Québec et à l’étranger.

 

Chimwemwe Undi

Chimwemwe Undi performe et écrit sa poésie. Elle vit en zone du Traité n° 1 à Winnipeg, au Manitoba. Elle a participé au Festival canadien de spoken word et au Festival international du livre d’Édimbourg et a écrit pour les revues Room, Arc Poetry et Contemporary Verse 2 (CV2), entre autres. Elle a obtenu une maîtrise en linguistique de l’Université York. Son premier livret, The Habitual Be, a été publié aux éditions de l’Université du Nebraska, en 2017.