Les membres du jury en 2013

Version imprimable

Deuxième tour — le 15 mai

 

Herménégilde Chiasson

Herménégilde Chiasson
Considéré comme le père de la modernité acadienne, le poète Herménégilde Chiasson est aussi dramaturge, cinéaste et artiste visuel. De descendance acadienne, son regard poétique original et singulier fait de lui l’un des plus grands poètes du Canada français ; et un artiste vivant dualité linguistique et politique. Son œuvre métissée se trouve au croisement du cinéma, de la peinture et de l’écriture. Elle traite de la situation culturelle acadienne prise entre tradition et modernité. L’une des grandes voix de Radio-Canada, il est nommé Chevalier des Arts et des Lettres et reçoit l’Ordre des francophones d’Amérique.  Entre 2003 et 2009, Herménégilde Chiasson fut Lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick.

 

Kevin Connolly

Kevin Connolly
Kevin Connolly naît à Biloxi, au Mississippi et grandit à Maple, en Ontario. Son premier recueil de poésie, Asphalt Cigar, est en lice pour le Prix Gerald Lampert ; son troisième recueil, Drift, gagne le Prix Trillium ; et son quatrième, Revolver, est reçu à la première liste de sélection du Prix Griffin de poésie et du Prix Trillium. 

 

Lynn Crosbie

Lynn Crosbie
Lynn Crosbie est née à Montréal. Elle est critique culturelle. Suite à un doctorat en littérature anglaise et une formation en études visuelles, elle enseigne à l’Université de Toronto et au Musée des beaux-arts de l’Ontario. Elle est l’auteure de recueils de poésie et de livres de prose, dont Pearl, Queen Rat et Dorothy L’Amour. Elle est également l’auteur du livre à controverse Paul’s Case et l’éditrice de The Girl Wants To. Elle écrit pour le magazine Fashion et a reçu le Prix du National Magazine. Lynn Crosbie traite de multiples sujets dont le sport, le style, l’art et la musique.

 

Andrée Lacelle

Andrée Lacelle
La poète franco-ontarienne Andrée Lacelle est une femme aux multiples talents. Elle est la première francophone à remporter le renommé Prix Trillium. Sa poésie s’accompagne souvent d’œuvres d’artistes — photographies, huiles sur papier, dessins, illustrations — qui ajoutent une dimension unique à sa création artistique. Traductrice, enseignante et critique littéraire, elle écrit également pour les enfants et crée le radio-théâtre Survenance, diffusé sur Radio-Canada. Elle participe régulièrement à des colloques, lectures et rencontres littéraires au Canada et à l’étranger ; notamment à Paris, Genève et Bruxelles. Ses poèmes traitent de paysages intérieurs, de langueurs, d’images qui s’entrechoquent et de mondes quasi-oniriques.

 

Nepveu

Pierre Nepveu
Pierre Nepveu a enseigné la littérature pendant une trentaine d’années à l’Université de Montréal. Poète, romancier, essayiste, il est l’auteur d’une quinzaine de livres, incluant plusieurs recueils de poèmes qui lui ont valu à deux reprises le prix du Gouverneur général. Il est aussi l’auteur, avec Laurent Mailhot, de l’anthologie de référence :  La poésie québécoise, des origines à nos jours ; rééditée en 2007. Il collabore depuis le début des années 2000 à l’édition de l’œuvre éparse du poète Gaston Miron, dont trois volumes ont paru à ce jour. Parallèlement, il a publié une biographie consacrée à Gaston Miron intitulée La vie d’un homme.

 

Fiona Reid

Fiona Reid
Fiona Reid a joué sur des scènes de théâtre à travers le Canada, les États-Unis et le Royaume Uni. Elle a incarné de nombreux rôles, dont Violet dans August: Osage County (rôle pour lequel elle a reçu le prix Sterling), Blanche DuBois dans Un tramway nommé désir, Clare dans Délicate Balance, Martha dans Qui a peur de Virginia Woolf ?, Mrs. Lovett dans Sweeney Todd, Lady Bracknell dans L’importance d’être Constant, Mme. Arkadina dans La Mouette, Hedda Gabler dans la pièce du même titre et Mme. Erlynne dans L’éventail de Lady Windermere. Fiona Reid a également joué dans plusieurs films dont Le temps n’est rien et Mariage à la grecque. Diplômé de l’Université McGill, Fiona Reid est membre de l’ordre du Canada et a reçu un diplôme honoraire de la part de l’Université Bishop’s. Elle est également lauréate du Prix Barbara Hamilton (2008) et du Prix d’excellence décerné par ACTRA (2010). Fiona Reid est vice-présidente du fond de prévoyance des comédiens du Canada (Actors’ Fund of Canada).

 

 

NOTRE PRÉSENTATRICE

Johanne Blais

Johanne Blais

Traductrice de formation, professeur de grammaire et de rédaction, conférencière, chroniqueuse, Johanne Blais se passionne pour les mots. Parfaitement bilingue, amoureuse inconditionnelle des langues de Molière et de Shakespeare, elle partage cette passion chaque semaine, depuis plus de quinze ans, avec des milliers de Canadiens. Sa chronique linguistique Word of the Week dans le cadre de l’émission C’est la vie diffusée sur les ondes de CBC Radio lui a ainsi valu le pseudonyme de « Word Lady ». Pleine de vie et d’entrain, douée pour mettre les mots en contexte dans le vécu de chacun, elle communique avec chaleur et humour ses connaissances. Son grand intérêt pour la langue de chez nous l’a aussi amenée à publier de savoureuses chroniques sur les canadianismes. « Nos hivers canadiens vous font-ils capoter?, Sortez vos bidous!, Nos lacs sont-ils calés?, Ça parle au diable! Je pitonne, tu pitonnes, il pitonne, nous pitonnons….» sont autant de titres évocateurs de textes qu’elle a rédigés dans le but de nous faire découvrir la richesse de la langue d’ici. Johanne Blais est sans conteste une voix aimée et entendue de notre pays.

 

 

 

Premier tour — le 14 mai

 

Andersen

Marguerite Andersen
Romancière, nouvelliste, poète, essayiste, traductrice, Marguerite Andersen a publié une quinzaine d’ouvrages, dont Le figuier sur le toit (prix Trillium et prix des Lecteurs Radio-Canada) et Parallèles (finaliste au prix du Gouverneur général). Depuis 1998, elle dirige Virages, la revue franco-ontarienne consacrée à la nouvelle. Femme cosmopolite, elle a vécu en Allemagne, en Tunisie, aux États-Unis, en Éthiopie, en France, en Grande Bretagne, au Québec, et vit aujourd’hui à Toronto.

 

Linda Besner

Linda Besner
Linda Besner est d’origine de Wakefield, Québec. Ses poèmes ont été publiés par les revues The Walrus, Maisonneuve et The Malahat Review, entre autres, et font partie de l’anthologie intitulée Best Canadian Poetry 2012. Son travail pour la radio a été diffusé à la CBC aux émissions Definitely Not the Opera, Outfront, et The Next Chapter. Son premier recueil de poèmes, The Id Kid, a été publié en 2011 par les éditions Véhicule Press. The Id Kid a été nommé l’un des meilleurs recueils de poésie de l’année par The National Post. Linda Besner vit à Toronto.

 

Dani Couture

Dani Couture
Dani Couture est l’auteure de deux recueils de poésie : Good Meat (Pedlar Press, 2006) et Sweet (Pedlar Press, 2010). Sweet était l’un des meilleurs livres de 2010 selon Maisy de Maisonneuve et a été reçu à la première liste de sélection du prix Trillium ; Sweet a remporté le Prix ReLit en poésie. En 2011, Dani Couture a été reconnue par le Prix Dayne Ogilvie du Writer’s Trust. Son premier roman, Algoma, a été publié à l’automne 2011 par les éditions Invisible Publishing. Elle est directrice littéraire chez This Magazine.

 

Jeramy Dodds

Jeramy Dodds
Jeramy Dodds est lauréat du Prix Bronwen Wallace en 2006 et du Prix de poésie de la CBC en 2007. Son premier recueil de poèmes Crabwise to the Hounds (Coach House Books, 2008) a été reçu à la première liste de sélection du Prix Griffin de poésie et du Prix Gerald Lampert ; ce recueil a remporté le Prix Trillium. Jeramy Dodds est directeur littéraire (poésie) aux éditions Coach House Books.

 

Suzanne Legault

Suzanne Legault
Suzanne Legault, née à Sudbury, a enseigné pendant une trentaine d’années au département d’Études françaises du Collège Glendon de l’Université York. Elle détient un doctorat en littérature de la Sorbonne. Elle est co-auteure d’un livre sur les femmes dans l’imaginaire canadien, d’un manuel de français langue première et d’un conte pour enfants. Elle a collaboré à l’édition des actes d’un colloque sur la culture franco-ontarienne. En 2009, elle a publié un manuel destiné à l’enseignement de la poésie et fait actuellement des recherches sur le rôle de la poésie dans l’univers carcéral.

 

Michael Lista

Michael Lista
Michael Lista est l’auteur de Bloom. Il est directeur littéraire (poésie) du magazine The Walrus et tient une chronique poétique dans le journal The National Post. Ses poèmes et ses essais sont publiés dans le magazine Poetry. Un deuxième livre, The Scarborough, sera publié en 2014. Michael Lista vit à Toronto.

 

Hoa Nguyen

Hoa Nguyen
Née dans le delta du Mekong, et élevée à Washington D.C., Hoa Nguyen a étudié la poésie au New College of California à San Francisco. En collaboration avec le poète Dale Smith, Nguyen a fondé la revue de poésie et les éditions Skanky Possum pendant leur séjour de quatorze ans à Austin, Texas. Nguyen est l’auteure de huit livres et de brochures poétiques et vit actuellement à Toronto où elle enseigne la poésie à la fois dans le cadre d’un atelier privé et à l’Université Ryerson. Son troisième recueil, As Long As Trees Last, a été publié au mois de septembre 2012 par les éditions Wave Books.

 

Sara Peters

Sara Peters
Sara Peters est née à Antigonish, Nouvelle-Écosse. Elle détient une maîtrise en arts visuels de l’université de Boston et a été boursière du programme Stegner à l’Université Stanford. Ses écrits ont été publiés par Slate, Maisonneuve, This Magazine, B O D Y, The Threepenny Review, The Walrus et Poetry. Son premier livre, 1996, a récemment été publié par les éditions Anansi.

 

Lelia Young

Lélia Young
Professeure au département d’Études françaises de l’Université York, Lélia Young est aussi écrivaine : nouvelliste et poète. Elle a à son acquis plusieurs livres dont Entre l’outil et la matière (1993), Si loin des cyprès (1999), Aquarelles. La paix comme un poème (2006), Réverbère (2007) et I wrote these words (2013). Lélia Young a créé le Prix Micheline Saint-Cyr (un concours de nouvelles estudiantines) et est aussi fondatrice et éditrice de Langage et créativité. Langue et analyse, un journal qui se penche sur les textes de la francophonie canadienne. En décembre 2003, Lélia Young fut nommée présidente d’honneur de la Société des écrivain-e-s de Toronto (la SET) pour sa contribution à la culture et la littérature franco-ontarienne. Lélia Young est aussi fondatrice et directrice du Cercle-réseau international de chercheur-e-s en littérature francophone, le C-RICEFM.