Les membres du jury en 2014

Version imprimable
Laurent Fadanni

Laurent Fadanni
Né en 1976 de parents italiens, Laurent Fadanni a grandi en Belgique. Après une licence en philologie romane, il a étudié la littérature africaine à l’Université de Dakar au Sénégal. Passionné de voyages, il a enseigné le français et le théâtre dans de nombreux pays avant de s’installer en Colombie-Britannique en 2006 où il travaille comme professeur de littérature française à l’école Gabrielle-Roy à Surrey. Laurent Fadanni a publié plusieurs recueils de poésie en Belgique et au Canada, dont Cartographie du vertige couronné par le prix Polak de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique. Viticulture des gouffres, son sixième recueil, fait écho à sa passion du vin. Avec trois mille vignes plantées en 2012 dans son tout jeune vignoble, Laurent Fadanni attend avec impatience de partager sa première cuvée.

 

Lise Gaboury-Diallo

Lise Gaboury-Diallo
Professeure au département d’études françaises, de langues et de littératures à l’Université de Saint-Boniface, Lise Gaboury-Diallo a signé sept recueils de poésie et deux recueils de nouvelles depuis 1999. Les Prix littéraires Radio-Canada 2004 lui décernent le premier prix, catégorie poésie française, pour son texte Homestead, poèmes du cœur de l’Ouest (2005). Son recueil de poésie L’endroit et l’envers remporte le Prix Rue-Deschambault en 2009. Lointaines, nouvelles, un des titres retenus pour le Prix des lecteurs de Radio-Canada 2011, reçoit une mention honorable pour le Prix Émile-Ollivier et remporte le Prix Rue-Deschambault 2011. Sa collection de nouvelles Les enfants de Tantale (2011) figure parmi les six titres finalistes retenus pour le Prix des lecteurs de Radio-Canada 2012. Son plus récent recueil de poésie, Confessions sans pénitence, illustré par Denis Devigne, paraît aux Éditions du Blé en 2013.

 

Gillian Jerome

Gillian Jerome
Le premier livre d’essais de Gillian Jerome, Hope in Shadows: Stories and Photographs from Vancouver’s Downtown Eastside (écrit avec Brad Cran), reçut le Prix du livre de Vancouver en 2008 et a été reçu à la première liste de sélection du Prix du livre de Colombie-Britannique. Son premier recueil de poésie, Red Nest (Nightwood), a reçu le Prix ReLit en 2010 et était en lice pour le Prix Dorothy Livesay en 2010. Elle enseigne la littérature à l’Université de la Colombie-Britannique, est rédactrice en chef de poésie au magazine EVENT et travaille avec d’autres écrivains au sein de l’Association des femmes canadiennes écrivaines (Canadian Women in the Literary Arts).

 

Nepveu

Pierre Nepveu
Pierre Nepveu a enseigné la littérature pendant une trentaine d’années à l’Université de Montréal. Poète, romancier, essayiste, il est l’auteur d’une quinzaine de livres, incluant plusieurs recueils de poèmes qui lui ont valu à deux reprises le prix du Gouverneur général. Il est aussi l’auteur, avec Laurent Mailhot, d’une anthologie de référence : La poésie québécoise des origines à nos jours, rééditée en 2007. Il a participé à l’édition de l’œuvre éparse du poète Gaston Miron, dont il a aussi écrit la biographie, Gaston Miron. La vie d’un homme, parue en 2011. L’ensemble de son œuvre a été couronné par le prix du Québec Athanase-David et par l’Ordre du Canada.
Lire un entretien avec Pierre Nepveu

 

Fred Wah

Fred Wah
Fred Wah est né à Swift Current, Saskatchewan mais a grandi dans la région Kootenay dans le sud-est de la Colombie-Britannique. Les œuvres de Wah sont publiées depuis le début des années 1960 et Wah lui-même fait souvent des présentations à travers le monde au sujet de la poésie canadienne et des études poétiques. Parmi ses œuvres mémorables, notons Diamond Grill, une biofiction (1996), Faking It: Poetics and Hybridity, une collection d’essais (2000), tous les deux publiés chez NeWest Press, et, plus récemment, deux recueils de poésie, Sentenced to Light (2008) et is a door  (2009), tous deux publiés chez Talonbooks. Une « collection » sera publiée en 2015. Fred Wah vit à Vancouver et dans les Kootenays.

 

Rita Wong

Rita Wong
Rita Wong est l’auteure de trois recueils de poésie : sybil unrest (écrit avec Larissa Lai, Line Books, 2008), forage (Nightwood 2007, lauréat du Prix Canada Reads Poetry en 2011) et monkeypuzzle (Press Gang, 1998). Elle habite sur les territoires côtiers toujours non-cédés du peuple Salish, connus sous le nom de Vancouver, où sa recherche se concentre sur les liens entre la poésie contemporaine, la justice sociale, l’écologie et la décolonisation. Son poème « J28 » pour le mouvement IdleNoMore est publié dans le journal de hautes études Decolonization: Indigeneity, Education and Society. Wong enseigne les études critiques et culturelles à l’Université Emily Carr à Vancouver. Sa recherche actuelle porte sur la poésie de l’eau et une plus grande prise de conscience autour des bassins hydrographiques. Lire un entretien avec Rita Wong

 

 

NOTRE PRÉSENTATRICE

Johanne Blais

Johanne Blais

Traductrice de formation, professeur de grammaire et de rédaction, conférencière, chroniqueuse, Johanne Blais se passionne pour les mots. Parfaitement bilingue, amoureuse inconditionnelle des langues de Molière et de Shakespeare, elle partage cette passion chaque semaine, depuis plus de quinze ans, avec des milliers de Canadiens. Sa chronique linguistique Word of the Week dans le cadre de l’émission C’est la vie diffusée sur les ondes de CBC Radio lui a ainsi valu le pseudonyme de « Word Lady ». Pleine de vie et d’entrain, douée pour mettre les mots en contexte dans le vécu de chacun, elle communique avec chaleur et humour ses connaissances. Son grand intérêt pour la langue de chez nous l’a aussi amenée à publier de savoureuses chroniques sur les canadianismes. « Nos hivers canadiens vous font-ils capoter?, Sortez vos bidous!, Nos lacs sont-ils calés?, Ça parle au diable! Je pitonne, tu pitonnes, il pitonne, nous pitonnons….» sont autant de titres évocateurs de textes qu’elle a rédigés dans le but de nous faire découvrir la richesse de la langue d’ici. Johanne Blais est sans conteste une voix aimée et entendue de notre pays.