Les membres du jury en 2015

Version imprimable
Stephanie Bolster

Stephanie Bolster

Née à Vancouver, Stephanie Bolster coordonne et est enseignante du programme de création littéraire de l’université Concordia. Son premier livre, White Stone: The Alice Poems, reçut le Prix littéraire du Gouverneur général et le Prix Gerald Lampert. Son recueil le plus récent, quatrième de la série, A Page from the Wonders of Life on Earth, a été reçu à la première liste de sélection du Prix Pat Lowther, alors qu’un extrait du livre qu’elle écrit actuellement était en lice au concours CBC/Canada Writes en 2012. 

 

Jeramy Dodds

Jeramy Dodds

Jeramy Dodds est lauréat du Prix Bronwen Wallace en 2006 et du Prix de poésie de la CBC en 2007. Son premier recueil de poèmes Crabwise to the Hounds (Coach House Books, 2008) a été reçu à la première liste de sélection du Prix Griffin de poésie et a remporté le Prix Trillium. Jeramy Dodds est directeur littéraire (poésie) aux éditions Coach House Books. Son œuvre la plus récente est une traduction du vieux norrois à l’anglais de l’Edda poétique.

 

Rita Mestokosho

Rita Mestokosho

Rita Mestokosho est née en 1966 au Québec sur le territoire innu d’Ekuanitshit, où elle vit encore. Elle publie son premier recueil Eshi Uapataman Nukum (Comment je perçois la vie, Grand-mère) en 1995. Quatre ans plus tard, le livre est réédité en Suède. En 2010, elle fait paraître une correspondance poétique avec Jean Désy, le recueil Uashtessiu  - Lumière d'automne, aux éditions Mémoire d'encrier. Rita Mestokosho est l’une des voix majeures de la poésie amérindienne. Son dernier livre, Née de la pluie et de la terre, est paru en septembre 2014 aux Éditions Bruno Doucey.

 

Nepveu

Pierre Nepveu

Pierre Nepveu a enseigné la littérature pendant une trentaine d’années à l’Université de Montréal. Poète, romancier, essayiste, il est l’auteur d’une quinzaine de livres, incluant des essais littéraires et plusieurs recueils de poèmes qui lui ont valu à trois reprises le prix du Gouverneur général. Il est aussi l’auteur, avec Laurent Mailhot, d’une anthologie de référence : La poésie québécoise des origines à nos jours, rééditée en 2007. Il a participé à l’édition de l’œuvre éparse du poète Gaston Miron, dont il a aussi écrit la biographie, Gaston Miron. La vie d’un homme, parue en 2011. L’ensemble de son œuvre a été couronné par le prix du Québec Athanase-David et par l’Ordre du Canada. 

 

Jeanne Painchaud

Jeanne Painchaud

À la fois poète, artiste, conceptrice de projets de diffusion littéraire et animatrice d’ateliers d’écriture, Jeanne Painchaud (M.A. Études littéraires, Université du Québec à Montréal) se passionne depuis 20 ans pour le poème « haïku » et pour l’initiation de la poésie auprès des jeunes. Elle a publié un album jeunesse et six recueils de poésie et de récits, dont le dernier à Paris, participé à une vingtaine de collectifs et monté plusieurs projets inusités de diffusion littéraire (expositions permanentes ou éphémères, parcours poétiques sur les trottoirs, etc.). En 2013, elle a remporté le premier prix de la section internationale du prestigieux concours de haïkus du grand quotidien de Tokyo, le Mainichi Shimbun.  Elle a été invitée à des évènements littéraires aux États-Unis, en France, au Japon et au Sénégal. Elle habite à Montréal.

 

Sina Queyras

Sina Queyras

Née au Manitoba, Sina Queyras a grandi sur les routes de l’ouest canadien. Elle a écrit un roman, un livre d’essais, six recueils de poésie et a également édité une anthologie de poésie canadienne. Elle est lauréate du Prix Pat Lowther, du Prix Lambda en littérature et du Prix A.M. Klein. En 2005, Queyras a fondé Lemon Hound, un journal littéraire avec beaucoup d’impact. Elle habite à Montréal et travaille à l’université Concordia. 

 

 

NOTRE PRÉSENTATRICE

Johanne Blais

Johanne Blais

Traductrice de formation, professeur de grammaire et de rédaction, conférencière, chroniqueuse, Johanne Blais se passionne pour les mots. Parfaitement bilingue, amoureuse inconditionnelle des langues de Molière et de Shakespeare, elle partage cette passion chaque semaine, depuis plus de seize ans, avec des milliers de Canadiens. Sa chronique linguistique Word of the Week dans le cadre de l’émission C’est la vie diffusée sur les ondes de CBC Radio lui a ainsi valu le pseudonyme de « Word Lady ». Pleine de vie et d’entrain, douée pour mettre les mots en contexte dans le vécu de chacun, elle communique avec chaleur et humour ses connaissances. Son grand intérêt pour la langue de chez nous l’a aussi amenée à publier de savoureuses chroniques sur les canadianismes. « Nos hivers canadiens vous font-ils capoter?, Sortez vos bidous!, Nos lacs sont-ils calés?, Ça parle au diable! Je pitonne, tu pitonnes, il pitonne, nous pitonnons….» sont autant de titres évocateurs de textes qu’elle a rédigés dans le but de nous faire découvrir la richesse de la langue d’ici. Johanne Blais est sans conteste une voix aimée et entendue de notre pays.