beauté formol

une réceptionniste deux fois une infirmière

un membre du personnel soignant et même

la médecin alors qu’elle avait les mains

dans mon sexe me défaisant de ma grossesse

chaque fois elles m’ont dit tu es belle

la jolie mademoiselle ritournelle ma beauté

chœur grec qu’annoncez-vous

ma beauté gun qui shine retourné contre ma tempe

alors vraiment je suis belle grand bien m’en fasse

ça me fait une belle jambe les chevilles coincées

dans les étriers un bébé mort en petits morceaux

entre les jambes tombe-t-il

qui le rattrape je suis belle le nez

qui coule les yeux qui braillent

il meurt il meurt je suis belle

est-ce que cela m’absout est-ce que

cela me sauve

 

cette

beauté

Chloé Savoie-Bernard, « beauté formol », Royaume scotch tape, L’Hexagone, 2015.

Pour aller plus loin: 

1. À la manière d’une tragédie grecque, personne ne semble pouvoir sortir indemne de la situation décrite dans ce poème. Pouvez-vous établir un ou deux liens entre une tragédie grecque et le poème ?

 

2. Selon vous, pourquoi la narratrice parle-t-elle de salut et d’absolution à la fin du poème ?

 

3. Selon vous, quel est l’effet du choc entre le discours sur la beauté et l’avortement ?

 

4. Tentez une récitation. Quels passages vous donnent envie de parler plus fort ? Certains donnent-ils envie de chuchoter ?

 

5. Écrivez sur votre propre rapport à la beauté. L’associez-vous à la féminité, à la masculinité, à ni l’un ni l’autre ? Est-ce que cela affecte votre rapport à la beauté ?

 

Liens :

 

Une entrevue avec Chloé Savoie-Bernard sur Royaume Scotch tape.

 

Chloé Savoie-Bernard lit un poème sur le rapport à la paternité, l'absence et la langue.

 

 

Chloé Savoie-Bernard parle de La cloche de détresse (The Bell Jar) de Sylvia Plath, «le livre qui a changé sa vie». 

 

 

Chloé Savoie-Bernard a aussi une page sur la trousse numérique Tout à coup la poésie

Section « Pour aller plus loin » rédigée par :