Cadeau de Noël

Akena Okoko

Version imprimable

II y a un système aux États-Unis

Permettant aux jeunes athlètes

Qui ne finissent pas le high school

Avec des assez bonnes notes pour être admis à l’université

De faire une année de plus

 

Un peu comme l’ancienne septième année du primaire

lci au Québec

 

Mais au secondaire

 

Ils appellent ça prep school

 

Et il y en a un du Maine qui est venu cet hiver

Un peu avant Noël

Rincer toutes les équipes de la ligue de basket collégiale AAA

Comme une douche

Une pluie de Noël venue tout laver

 

Notre tour est venu

À la Classique des Fêtes de Sun Youth

Mon ami qui dominait la ligue depuis secondaire un

Mais trop intelligent pour s’intéresser seulement au basket

Y a rencontré des gars dominants

Qui eux ne s’intéressaient qu’au basket depuis jour un

Dont un qui était listé à 7’2"

Comme Dikembe Mutombo

 

Ça c’est la grandeur à laquelle

On touche au panier sans sauter

 

Et moi j’y ai terminé ma carrière

Sur une humble fiche statistique de six points

 

Et sûrement le double de pertes de ballon

Dans une calcinante défaite par soixante points

 

II m’a fallu un temps pour remuer

Les cendres de cette défaite

Après m’être pris un brin de prep school

En pleine gueule

Un peu d’école de préparation à la vie

Juste un peu avant Noël

 

Pour l’instant je termine mon cégep dans le AA

 

La NBA semblait déjà difficilement atteignable

Désormais elle est un objectif à oublier

Dont on rit en se levant le matin

Akena Okoko, « Cadeau de Noël », SAINTE-FOY Récit afro-québécois 1993-2005, Éditions de Ta Mère, 2019. p. 56-57.