Ce n’est pas si terrible...

Martine Audet

Version imprimable

Ce n’est pas si terrible

un jour vide

 

d’abord

et le plus soigneusement du monde

je fais l’expérience du rien

 

puis j’enfile autour de mes poignets

les images de ce qui manque

ou me plaît

 

mon cœur

je l’ai posé du côté du miroir

 

il reflète

les coups d’œil

que parfois tu lui jettes

Martine Audet, « Ce n’est pas si terrible... », Que ferais-je du jour, La courte échelle, 2003, p. 24.