Dans la cuisine...

Carole David

Version imprimable

Dans la cuisine

ma mère recousait des ailes

rapiéçait des membres

ma mère était une magicienne

elle faisait des costumes

des armures avec des pattes

des pyjamas pour chiens

des abris pour les âmes


Un jour

par une chaude journée d'été

elle est disparue


devant le barbecue


les instruments à la main

aspirée par un nuage de fumée

et d'assaisonnements exotiques

Et moi assise à la table de jardin

je pressais des citrons

pour la limonade

dans la cour inondée de lumière

Caole David, « Dans la cuisine... », Averses et réglisses noires, Montréal, La Courte échelle, 2003. 

Pour aller plus loin: 

1. Quelle est la première émotion/sensation qui vous traverse à la lecture du poème ? S’agit-il, selon vous, d’un poème triste ? D’un poème satirique ? Commentez vos impressions.

 

2. Le poème a des affinités avec le conte et évoque la magie (une magicienne), puis une disparition. De quelle disparition s’agit-il et d’après vous, ce motif est-il présent dans les contes pour enfants de façon générale ? Quels sont les effets de cette disparition sur le réel ? Y a-t-il une morale à retenir ?

 

3. Réfléchissez au sens de cette disparition. Comment le poème est-il construit (organisateurs spatio-temporels, champs lexicaux, rythme) pour intensifier l’impact de celle-ci ? Y a-t-il une critique féministe en filigrane du poème, en lien, notamment, avec les stéréotypes et les rôles traditionnels féminins et soulignés par le titre du poème, à votre avis ?

 

4. Une dualité est à l’œuvre dans ce poème. Les objets du quotidien rencontrent une certaine forme de réalisme magique. Pouvez-vous nommer ces éléments ?

 

5. Travaillez votre compréhension de la tonalité et du rythme de ce poème en lisant celui-ci à voix haute une première fois de manière lente, puis une deuxième fois de manière plus saccadée. Quel débit, quel ton de lecture, vous semble le plus adéquat ? Pourquoi ?

 

Activité d’écriture

Dressez une liste d’objets, de lieux et de moments qui précèdent une scène de disparition ou autre situation portant une charge traumatique. À partir de cette liste, essayez d’écrire une rafale de vers (environ une quinzaine) dans lesquels vous énoncerez graduellement un élément de rupture avec le réel. Gardez en tête le rythme et les images qui doivent participer de près à cet exercice d’écriture.

 

Liens utiles

 

Section « Pour aller plus loin » rédigée par :