Éveil

Nessa Ghassemi-Bakhtiari

Version imprimable

ce n'était pas ma terre que je visitais

même pas celle de mon père.

 

et pourtant -

c'était la première fois que je voyais

un regard de reconnaissance chez les autres

 

la première fois qu'on prononçait mon nom

sans effort,

mieux que moi

 

la première fois que je fittais dans le décor.

 

et pourtant -

je n'étais pas chez moi.

 

d'où viens-tu?

du québec/canada

 

non, d'un coup de tête;

elle répéta mon nom

 

comme une évidence:

 

tu n'es peut-être pas d'ici,

mais ni de là bas.

 

///

 

j'ai rencontré une jeune femme

marocaine et musulmane

 

et pourtant -

quand je fis mention des "hommes blancs"

 

elle s'empressa de préciser

«attention!

je ne suis tout de même pas noire

ma soeur»

 

 

le spectre de la couleur

était réduit dans ce pays.

 

avec mon regard d'occidentale

mais mes traits du moyen-orient

 

je réalisai réellement -

pour la première fois

 

ce que c'était

l'action

«être racisée»

 

///

 

décalage identitaire

 

bi-raciale;

 

c'est dur

de s'assumer

quand on est femme

racisée

 

avec une mère blanche

(aux yeux bleus)

 

toujours définie

comme sa

"version foncée"

Nessa Ghassemi, « Éveil », Nos plumes comme des armes, Montréal, p. 12.