Granit après la pluie

à Marie-France

Pierre contre pierre

épouse contre époux

nous nous sommes prêté force

nous avons tenu la pente

 

granit après la nuit

après l’éternité

nous avons trouvé l’aube

le ciel à fleur de terre

 

la chair nous a parlé un temps

de désirs insoumis

d’hypothèses euclidiennes

la chair nous a servi de mère

 

puis la pluie est venue

pierre contre pierre

épouse contre époux

étancher le soleil

 

nous nous sommes prêté force

le cœur à contre-vent

ou l’amour en bataille

nous avons lesté la pente

 

à présent le temps s’ouvre

le ciel est plus léger

et la terre plus porteuse

nous sentons défiler des cargos de lumière

 

un jour nous tomberons

de fatigue ou d’humour

de thrombose cathédrale

un jour nous sombrerons

 

la pierre nous relaiera

la pierre notre drageon

notre mémoire

notre bestiaire de pierre

Jacques Rancourt « Granit après la pluie », Veilleur sans sommeil. Choix de poèmes 1974-2008, Montréal et Pantin, Éditions du Noroît/ Le temps des cerises, 2010.