Ils n’ont pas su regarder...

Ils n’ont pas su regarder ils ont laissé

Vieillir le temps

Le dernier miracle se balance

À la poutre du garage

C’est toujours la même voix

Perdue la même voix de couteaux qui appelle

La flèche se fiche dans l’œil

Et la pomme tombe au sol

 

Ils diront

Que la terre est nue que la mer est sel

Que l’air est rare

Ils n’entendent pas

Le bruit sourd de la pierre sur la cible

Le crissement du sang gelé

Sous la botte

 

Ils appellent cela vivre

 

Je vais plus vite j’aboie j’apprends comment

Se creuse un passage

Sous la clôture

 

On laisse bien s’enfuir

Les chiens

Lorsqu’ils se mettent à mordre

Geneviève Boudreau, « Ils n’ont pas su... », Comme on tue son chien, Éditions du Noroît, 2017, p. 21.