J’attends… 

Laurence Veilleux

Version imprimable

J’attends

pour ouvrir la fenêtre

 

retrouver c’est quoi

la grâce du vide

 

je me répète souvent

 

je pense que je vais mieux

je pense que je guéris

 

je me crie des choses

je me crie : ce n’est pas grave

 

je me dirige vers la salle de bain

je me fais mourir par la gorge

 

je cesse enfin

de m’entendre hurler des bêtises.

 

*

 

Je me répète souvent

 

j’ai rêvé d’un chien maigre

qui ouvrait la bouche

pour me mordre

 

ou pour que je le nourrisse.

Laurence Veilleux, « J’attends… », Elle des chambres, Poètes de brousse, 2019, p. 51-52.