je suis passée…

Amélie Prévost

Version imprimable

Je suis passée

Plus vite qu’un vendredi soir

Pour éviter l’averse

Dans les relents d’hier

Je n’avais pas fait de plan

Dans ma tête tempête

De neige et de rage

Dans ma tête d’orage

Demain

N’existait pas nécessairement

Car je ne traverse pas

Toujours l’hiver

Mais tu m’éveilles

Avant la chute

Souvent

À force de soupirs

Et de maintenant

Alors je me jette

Dans les bras du jour

Espérant

Qu’il me mettra au monde

Demain

C’est improbable

Le destin

N’existe pas tout seul

Et je ne projette rien

Que ma voix

Que des mots immédiats

Amélie Prévost, « je suis passée… », Corps flottants (avec Steve Poutré), Neige Galerie, 2017, p. 78.