la spelling bee

une spelling bee

c’est une affaire pour savoir

si ej pouvons coller des lettres ensemble

comme il faut

 

comme il faut

ça veut dire comme dans les livres

dans les logis du monde important

 

les autres apprenont les mots par cœur

parce qu’ils avont peur de les oublier

mais moi ej connais l’origine des mots

 

la maîtresse commande fleur

pis ma tête braque à buzzer

ej me perds dans un champ de pissenlits

les premières fleurs de serpent

la rosée d’hier matin

le train du bois qui se fait chacoter

Mississippi

des vallées de misère

trop de vase pour continuer

la sueur brune des roches bourdées

la parenté aux mecôques

ej me promène d’une lettre à l’autre

jusqu’à temps que ça colle

jusqu’à temps que sur ma langue

j’aie le gout du sucre

 

Pierrot dit qu’ej parais à moitié endormie

ma goule se rouvre collouse une miette

et le mot sort tout aisé

 

j’ai point dit mon secret à personne encore

mais Pierrot hier m’a appelée

ruche

Leblanc, Georgette, « la spelling-bee », Alma, Moncton, Éditions Perce-neige, 2007.

Pour aller plus loin: 

  1. Que ressentez-vous en lisant ce poème à haute voix ?
  2. Pourquoi ce titre de « la spelling bee » ?
  3. Les mots ont-ils le même effet sur vous que sur Georgette Leblanc ?
  4. Travaillez votre récitation : Essayez de lire ce poème à haute voix plusieurs fois en utilisant à chaque fois un ton différent. Consultez notre liste de styles et de tons pour des idées. 
  5. Tentez une expérience de création littéraire :
    Choisissez un article de journal assez court, un fait divers quelconque, par exemple, et retranscrivez-le en utilisant de l’argot, du langage SMS, des mots que vous utiliseriez en discutant avec vos amis. 

Liens utiles

Écoutez un entretien Radio-Canada avec Georgette Leblanc.

 

Regardez la poète lire un extrait de l’un de ses poèmes.

 

Section « Pour aller plus loin » rédigée par :