L’avis de Dieu

La majesté du ciel qui nous laisse béats

A pour contrepartie, au-dessous de l’atome,

Un empire soumis à tous les aléas

Où l’espace bourgeonne, où le temps est fantôme.

 

Sur soi soudé par le proton et le neutron,

Le noyau vire au spin des quarks dans sa rotonde ;

L’électron vole autour et, moqueur ou poltron,

Le photon détecté se défend d’être une onde.

 

Ayant mesuré tout ce qui se mesurait,

Le savant a bien dû se rendre à l’évidence :

La matière est mystère et la vie un secret ;

Il appelle chaos ce qui vit et qui danse :

 

Les remous des torrents, des nuages, le vent,

Le cœur et ses raisons, la vague scélérate,

Les songes, la musique, un regard. Le savant

Reste perplexe et Dieu se dilate la rate :

 

« Les voici donc devant l’énigme du Chaos,

« Soupçonnant qu’un principe occulte le gouverne,

« Sous lequel ordonner ses hasards, ses cahots, 

« Et qui décrypterait mon Texte : baliverne.

 

« Croyez-vous que je doute ou que je joue aux dés

« (Les deux qu’ils m’ont prêtés : hélium, hydrogène)

« Et que j’attends l’avis de leurs c.q.f.d.

« Pour savoir où j’en suis ? Mais j’aime ce sans-gêne

 

« D’enfants impatients qui vont, abasourdis,

« À travers un jardin au fur et à mesure

« Plus profond, plus touffu, sans que des interdits

« Les retiennent jamais devant une évasure

 

« Où le ciel leur paraît tout proche de nouveau

« Tandis que mon espace un peu plus se retire

« Dans l’infini spiral dont je suis le pivot.

« Ils suivent. Je pourrais commuer en martyre

 

« Ce dur entêtement qui les ravit. Laissons,

« Puisque telle est la part que leur outrecuidance

« Diligente et candide accorde à mes leçons : 

« Dans leurs équations mêmes, mon Œuvre danse,

 

« Tantôt cette pavane ou bien des menuets

« Réglés pour le ballet des astres en ellipse,

« Tantôt, endiablé, ce jerk — et je m’éclipse,

« Comme si de plaisir alors j’éternuais. »

Jacques Réda in La physique amusante © Éditions GALLIMARD
Tous les droits d'auteur de ce texte sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de celui-ci autre que la consultation individuelle et privée est interdite.
www.gallimard.fr.