Les orangers...

Laure Morali

Version imprimable

Les orangers

des yeux de ma grand-mère

 

une sanguine

mélancolie étouffée

à grandes brassées d’eau

de Cologne

 

un serpent

à deux têtes

encercle

notre poignet

 

enlacée

je me noie

dans l’amour

Laure Morali, « Les orangers... », Orange sanguine, Mémoire d’encrier, 2014, p. 38.