L’éte indien

Quatre canards dans le lac

            Et

Douze chasseurs dans les roseaux

 

Deux mouches dans la fenêtre panoramique

Une guêpe qui se heurte

Constamment au plafond

 

Trois perdrix dans le sentier

 

Un papillon, au nom latin et mystérieux

Atterrissant sur la galerie

 

Un oiseau bleu, qui vole d’arbre en arbre

 

Deux petits poissons

Dans le lac, nagent près du rocher

Histoire de trouver le passage vers l’orient

 

Quelque chose qui

                        tard dans la nuit

Bouge dans les sous-bois

 

Y a-t-il quelque part

Un géant qui nous regarde mourir ?

Gaston Tremblay, « L’été indien », Sur le lac clair, Prise de Parole, Sudbury, 2001.