l’Outaouais

Clara Lagacé

Version imprimable

pour Miriam

 

sur les rives de l’Outaouais

bercées par le lait chaud au miel lorsque malades

nous avons grandi

loin des rabrouages inutiles

près de l’esplanade sablonneuse de la marina

où survenaient les compétitions hivernales de crazy carpet

de haute vitesse

 

errant dans les parages connus

nous jouions dans les bois aux reliefs multiples

dûment cartographiés lors des jours de pluie alors que

nous étions entourées d’anciens sourires

en noir et blanc

 

l’automne les pommes

volées furtivement au verger

par le trou dans la clôture

sucraient le retour à la salle de classe

où je dévorais les livres par dix

nombre maximal hebdomadaire de la bibliothèque

 

plus tard nous avons rêvé de boîtes en carton de balcons partagés

avec des inconnues

sur les rives de l’Outaouais

avec chaque saison nouvelle l’étau

se resserrait doucereusement

 

chacune à dix-neuf ans

nous sommes parties

 

il est routinier ici de déplacer

d’égarer son futur

 

Clara Lagacé, « l’Outaouais », En cale sèche, Éditions David, p.16-17.