Erika Soucy

Portrait de Erika Soucy
1987 -
Biographie: 

Figure de proue des poètes de la relève au Québec, Erika Soucy (1987 - ) fait entendre la Côte-Nord, les chantiers fly-in, fly-out et la vie de poète de nos jours à travers une écriture audacieuse, parfois crue. Poète, comédienne, cofondatrice et directrice artistique de l’Off-Festival de poésie de Trois-Rivières, elle explore les possibles de la poésie sans retenue, par exemple en participant au projet P.O.M.M.E, dans lequel son poème « Jour de Christ » est scandé sur la musique du groupe metal Anonymus. Son roman Les murailles a remporté le Prix création littéraire de la Bibliothèque de Québec — SILQ 2017.

Entrevue: 
Lisiez-vous de la poésie quand vous étiez à l'école ? Y a-t-il un poème en particulier dont vous vous souvenez ? : 

J’ai découvert la poésie contemporaine lorsque j’étais au cégep, à l’âge de 19 ans. La lecture du recueil Nombreux seront nos ennemis de Geneviève Desrosiers fut une révélation. Il m’accompagne encore aujourd’hui. 

Quand avez-vous commencé à écrire de la poésie ? Et quand avez-vous commencé à vous concevoir en tant que poète ?: 

Au même moment où j’ai découvert le plaisir de la lire. J’avais ce désir d’imitation, de communion avec les poètes dont j’admirais la plume. J’ai aussi assumé mon rôle de poète très tôt, lors de mes premières lectures publiques à l’âge de 20 ans. 

Comment voyez-vous le « travail » des poètes ?: 

Le travail des poètes est la destruction des barrières, de la retenue, du faux. Le travail des poètes doit être une célébration ou une dénonciation de la réalité. Pour moi, la poésie n’est peut-être pas le genre littéraire qui est toujours le plus clair, mais c’est certainement le plus franc. La poésie ne ment pas, elle transpose les vraies émotions, observations et analyses du poète.

Si vous avez un poème dans notre anthologie, qu’est-ce qui vous a inspiré lors de son écriture ?: 

Pour cet extrait et tout le contenu de mon premier recueil Cochonner le plancher quand la terre est rouge, j’ai puisé dans mes souvenirs d’enfance sur la Côte-Nord. Ça parle de chez nous, de ma famille, d’où je viens.

Si vous deviez choisir un poème à mémoriser dans notre anthologie, lequel serait-ce ?: 

« Nous » de Geneviève Desrosiers

Publications : 
Titre : 
Priscilla en hologramme
Éditeur: 
L'Hexagone
Date: 
2017
Type de publication: 
Book
Titre : 
L'Épiphanie dans le front
Éditeur: 
Trois-Pistoles
Date: 
2012
Type de publication: 
Book
Titre : 
Cochonner le plancher quand la terre est rouge
Éditeur: 
Trois-Pistoles
Date: 
2010
Type de publication: 
Book