rencontré le lilas...

Alexis Lefrançois

Version imprimable

rencontré le lilas rencontré la nana

salut lilas salut nana

mangé le lilas mangé la nana

rencontré l’hirondelle l’odeur de l’herbe

le rhube des foins le vert du pré

gloups! mangé

l’odeur le rhube le vert

mangé le pré mangé les ailes

 

rencontré la nana rencontré le chagrin

salut nana salut chagrin

toute mangé mangé

papa mangé maman

mangé pépère mangé

l’envie de faire des cumulets

de montrer mon derrière

mangé l’mouchoir

où je m’avions mouché pleuré

mâché toute mâché brouté

tout avalé rien digéré

 

salaud d’passé qui m’est resté

sur l’estomaque sur l’estomache

va m’falloir d’la p’tite vache

et de l’aqua

seltzer misère

 

et bouark de bouark

et pouatch de pouatch

salaud d’passé qui m’est resté

Lefrançois, Alexis, « Rencontré le lilas... », La belle été, Montréal, Le Noroît, 1977.

Pour aller plus loin: 

1. Quels mots nous indiquent que ce n’est pas une belle histoire d’amour ?

 

2. On retrouve plusieurs formes poétiques dans ce texte. Repérez deux chiasmes, deux onomatopées et deux calembours.

 

3. Comment s’exprime le sarcasme dans ce poème ?

 

4. Trouvez deux synonymes au mot « cumulet ». En quoi ce mot nous donne-t-il un indice sur la nationalité du locuteur ?

 

5. Ce poème pose un beau défi : il est écrit dans un registre familier, avec des termes qui proviennent de l’argot ainsi que des onomatopées et régionalismes. Lisez-le à voix haute de la façon la plus neutre possible, sans tenter d’imiter un accent, mais en variant la vitesse de votre voix pour tenter de trouver un rythme qui vous convient.

 

Activité d’écriture

Racontez quelque chose qui vous est arrivé en faisant un court poème. Ajoutez-y des onomatopées et voyez comme votre anecdote change de registre. Racontez quelque chose qui vous est arrivé en faisant un court poème. Ajoutez-y des onomatopées et voyez comme votre anecdote change de registre.

 

Liens utiles

Un article de Robert Yergeau sur Alexis Lefrançois et l’actualité littéraire de 1985. 

 

Critique du recueil Idéogrammes blancs, publié en 2009 : Hugues Corriveau, « Poésie - Murmures d’Alexis Lefrançois », Le Devoir, 30 mai 2009. 

Section « Pour aller plus loin » rédigée par :