Sept fois

Maya Cousineau Mollen

Version imprimable

Au premier jour de mon premier souffle

On me baptisa avec un numéro

 

Au deuxième, on me donna une terre de réserve

Pour y ensevelir mes premiers rêves

 

Au troisième, on extirpa dans la douleur

La sauvagesse de mon âme

 

À l’aube du quatrième jour

Je laissai espérance, amour-propre et fierté

 

Étrangère en mes terres, au cinquième acte d’existence

Ma chevelure fut sacrifiée, offrande chrétienne

 

Au sixième, purgée de mes ancêtres

On m’avorta des enseignements de la survivance

 

Je laissai les mains assoiffées de ma vie

S’approprier cette septième fois

 

Je suis Marie Maya Mollen

« Marie Maya Mollen matricule 082, est un Indien au sens de la Loi sur les Indiens, chapitre 27 des Lois du Kanada »

Maya Cousineau Mollen, « Sept fois », Bréviaire du matricule 082, Éditions Hannenorak, 2019, p. 13.