Solde

Léon-Gontran Damas

Version imprimable

Pour Aimé Césaire.

 

J’ai l’impression d’être ridicule

dans leurs souliers

dans leurs smoking

dans leur plastron

dans leur faux-col

dans leur monocle

dans leur melon

 

J’ai l’impression d’être ridicule

avec mes orteils qui ne sont pas faits

pour transpirer du matin jusqu’au soir qui déshabille

avec l’emmaillotage qui m’affaiblit les membres

et enlève à mon corps sa beauté de cache-sexe

 

J’ai l’impression d’être ridicule

avec mon cou en cheminée d’usine

avec ces maux de tête qui cessent

chaque fois que je salue quelqu’un

J’ai l’impression d’être ridicule

dans leurs salons

dans leurs manières

dans leurs courbettes

dans leur multiple besoin de singeries

J’ai l’impression d’être ridicule

avec tout ce qu’ils racontent

jusqu’à ce qu’ils vous servent l’après-midi

un peu d’eau chaude

et des gâteaux enrhumés

J’ai l’impression d’être ridicule

avec les théories qu’ils assaisonnent

au goût de leurs besoins

de leurs passions

de leurs instincts ouverts la nuit

en forme de paillasson

 

J’ai l’impression d’être ridicule

parmi eux complice

parmi eux souteneur

parmi eux égorgeur

les mains effroyablement rouges

du sang de leur ci-vi-li-sa-tion

Damas, Léon-Gontran, « Solde », Pigments, © Présence Africaine Éditions, 1972.

Pour aller plus loin: 

 

1. À qui pensez-vous que le locuteur du poème « Solde » puisse s’adresser? Vous pouvez aussi consulter la biographie du poète pour vous donner des pistes. (Gardez toutefois en tête qu’on ne peut tenir pour acquis que le poète et le locuteur sont la même personne; la biographie de l’auteur peut vous donner des pistes d’analyse sans vous donner de réponse complète.)

 

2. Relevez tous les passages où la répétition est utilisée. Quelle fonction le fait de répéter des vers ou des mots peut avoir lors de la lecture d’un poème?

 

3. Comment interprétez-vous le titre du poème, « Solde »?

 

4. Comment les tirets qui séparent les syllabes du dernier mot peuvent-ils mettre l’accent sur celui-ci? D’ailleurs, comment lisez-vous à voix haute le dernier vers?

 

5. Prenez en exemple la première strophe, où la locution « dans leur(s) » est répétée. En lisant cette énumération à voix haute, tentez de déterminer ce que vous voulez véhiculer comme émotion, en lisant chaque vers de façon différente.

 

Activité d’écriture

Tentez de composer une strophe commençant par « J’ai l’impression d’être ridicule ». Pour vous aider à écrire, pensez à un groupe de personnes duquel vous vous sentez différent·e.

 

Liens utiles

 

Une interprétation du poème par Elsa Martine

 

 

Une interprétation par un groupe délèves

Une série d’articles sur le colonialisme

Section « Pour aller plus loin » rédigée par :