Sur les traces de Marianne Godbout, cordonnière et savetière

 

i/

cuir rouge

peau verte

soupe aux pois jaunes du Québec

pratique des couleurs

pratique des effets

Montréal — 23e version

boucher tanneur sabotier

botte Wellington

botte d’Hesse

botte sauvage traditionnelle

botte Souvorov, avec ou sans jambe

talon semelle empeigne

mitasse mocassin botte malouin

sur les traces de Marianne Godbout, cordonnière

et savetière

son cuir son fil son brai sa graisse

ses propres outils

 

ii/

Montréal — 34e version

jeuner ou pas

s’habituer à l’humidité si possible

blues international des Juifs

la Pologne et autres principes religieux

annonce dans une vitrine :

person wanted to train as bagel baker

même annonce :

only serious applicants should apply

écorce de pruche

écorce de chêne

bois d’orme, de merisier, de plaine

bottier targier gantier

pratique des métiers

pratique de la faim

Nouveau-Québec Nouveau-Québec

en manchette

peut-être que les journaux nous font des accroires

souper dans un magasin d’aliments naturels

éclater de rire la bouche pleine de fruits secs

 

s’aimer en pleine nuit à quatre heures de l’après-midi

 

iii/

lettre naïve d’Yvon Gallant ou ’man,

jus à môréal — 42e version

pas trop pire

on trouve que je fais pitié et que j’écris bien

on ramasse mes brouillons dans les cafés

mariwitch

plier les couches le soir après souper

te rappelles-tu de ça, ’man?

chagrinier cellier bourrelier

boudroyeur hongraveur targier

au chrome ou à l’alun

Marianne, ton fil Marianne

ton brai ta graisse tes teintures

c’était un p’tit...

 

tourne ma roulette vire-vire-vire

c’était un p’tit...

comme si les vieux livres n’existaient que pour

qu’on les fasse craquer

France Daigle, « Sur les traces de Marianne Godbout, cordonnière et savetière », dans Éloizes, 4, 1981, repris dans Anthologie de la poésie acadienne (édition de Serge Patrice Thibodeau), Moncton, Éditions Perce-Neige, 2009.