Ton absence résonne en moi (d’après Marina Tsvetaeva)

France Théorêt

Version imprimable

Comment vas-tu lorsque

tu es au loin.

Comment vont tes mains

et tes lèvres.

Comment va ton souffle.

Comment vont tes gestes paisibles.

Comment vont tes pas vifs.

Comment va ton corps très droit.

Comment ça va sans les qualificatifs —

paisible vif et droit.

 

Les références n’ont plus cours

à force d’aller au plus simple.

Tant de signes jetés — éconduits —

balayés.

j’accède aux profondeurs

je n’y amène personne.

Lever la tête — pourquoi pas ?

N’ai que des mots rudes

qui viennent par à-coups.

Les mesures ne sont pas mon affaire.

France Théoret, « Ton absence résonne en moi (d’après Marina Tsvetaeva) », L’été sans erreur, Montréal, l’Hexagone, 2014, p. 69.