Voici l’âge

Voici l’âge des fous charmants.

Tu as leur âge. Es-tu fou ?

Voici l’âge du tohu-bohu.

Tu as le désordre. As-tu son âge ?

Voici l’âge de raison la vraie.

Tu as raison. Es-tu la vérité ?

Voici l’âge des palissades.

Tu es la rue. Es-tu le ciel au-dessus du mur ?

Voici l’âge où le rêve est celui des maisons.

Tu as une maison. Vis-tu ton rêve ?

Voici l’âge du marquis de Sade.

Tu es sans plaisir. As-tu la liberté ?

Voici l’âge des morts dans la rue.

Tu cours dans le vent. Est-ce la mort qui t’attrape ?

Voici l’âge des amants déments.

Tu es nu. T’es-tu jamais déshabillé ?

Voici l’âge de l’abordage.

Tu dis des mots qui ne sont pas humains.

Voici la grève des maquis.

Tu ne suis pas les saisons.

Voici les chars et la police.

Tu as mis ton cœur dans ta tête.

Tu fuis comme un voyou.

Voici l’âge où je m’en fous.

J’en ai assez. Qu’on m’arrête.

Qu’on m’arrête avec la foule.

 

Cocteau, Jean, « Voici l’age », Poésies complètes, Paris, Gallimard, 1999.