dans l’immobilité de l’après-midi…