Hanaa Elamrani : « Les poètes boivent des martinis », Carole David