Marianne Martin : « La romance du vin » d’Émile Nelligan