Marie Foolchand : « Ce ne sont pas mains de géants » de Paul Éluard