Jury des épreuves de qualification 2020

Version imprimable

Les enseignants et enseignantes peuvent inscrire leurs élèves aux épreuves de qualification jusqu’au jeudi 5 mars.

Soumettre des vidéos

 

C’est avec grand plaisir que nous présentons le jury des épreuves de qualification 2020. Les poètes-juges évaluent des centaines de vidéos de récitation et déterminent qui seront les personnes invitées à participer à la Grande finale à Montréal.

Nous annoncerons qui sont les gagnants et gagnantes le jeudi 19 mars.
 


Originaire d’Haïti, Bathélemy Bolivar immigre aux États-Unis en 2000 pour poursuivre ses études en informatique tout en enseignant les sciences physiques. En 2002, il s’installe définitivement à Winnipeg où il poursuit sa carrière d’enseignement. Ses études de deuxième cycle en Éducation et en Affaires électroniques lui permettent de lancer, en 2011, avec la collaboration d’amis haïtiens et étrangers, l’École haïtienne sans Frontières dont l’objectif est d’offrir gratuitement une éducation de qualité aux élèves d’Haïti.

Bathélemy Bolivar est l’auteur de plusieurs livres de poésie dont Manguiers têtus (prix Rue-Deschambault, 2006), Re-bondir et mots de terre / voices of the earth, recueil bilingue, et Tempo.

 


Alice Burdick vit à Mahone Bay en Nouvelle-Écosse. Elle est l’auteure de plusieurs fanzines et de quatre recueils de poésie. Deportment, qui regroupe une sélection de poèmes, a été publié en 2018 chez Wilfrid Laurier University Press. On dit de la poésie d’Alice Burdick qu’elle est enjouée, surréelle et inspirée de l’imagisme. La poète écrit souvent sur le quotidien et sur les paysages, internes et externes, sans hésiter à plonger dans la satire ou dans le lyrisme anti-sentimental. On compte parmi ses influences Emily Dickinson, Marina Tsvetayeva, Frank O’Hara, Lorine Niedecker, Ted Berrigan, and Anne Waldman. L’œuvre d’Alice Burdick est déjà parue dans nombre d’anthologies dont Surreal Estate : 13 Canadian Poets Under the Influence et Locations of Grief: An Emotional Geography. La poète est copropriétaire d’une librairie indépendante à Lunenburg nommée Lexicon Books.

 


Le poète et essayiste québécois Jean-Paul Daoust, né à Salaberry-de-Valleyfield, est un auteur prolifique. Ses poèmes mordants font appel aux références populaires où se glisse parfois de l’anglais et qui révèlent une écriture directe, vibrante et baroque. Son œuvre intime, contestataire ou engagée explore les thèmes de la mélancolie, de la modernité et de l’homosexualité. Lauréat du prix littéraire du Gouverneur général du Canada et récipiendaire du grand prix Québecor du Festival international de la poésie de Trois-Rivières, Jean-Paul Daoust révèle une œuvre poétique aux multiples tournures. On peut entendre le poète tous les jours à l'émission Plus on est de fous plus on lit de Radio-Canada, où il est le poète invité. 

 


Écrivaine de romans en vers libres, de poèmes et de chansons, Georgette Leblanc offre une écriture qui transcende perspectives, temps et genre pour échapper à toute contrainte. Sa langue acadienne littéraire s’élève au-delà d’un folklore acadien pour atteindre un univers mythique. Sa voix poétique est enjouée et vibrante, à tour de rôle hermétique et intime créant un univers poétique unique et charmant. La traduction littéraire, la mémoire, l’histoire et la performance font aussi l’objet de son intérêt. Parmi ses œuvres publiées, notons Alma (2007), Amédé (2010), Prudent (2013) (finaliste du Prix littéraire du gouverneur général en 2014 dans la catégorie poésie), Le Grand Feu (2016) et Océan (2019), une traduction du recueil Ocean de Sue Goyette, aux Éditions Perce-Neige. Georgette Leblanc a été la poète officielle du Parlement du Canada en 2018 et 2019. 

 


Canisia Lubrin est écrivaine, critique et enseignante. Ses publications ont paru dans des journaux, des revues et des anthologies, dont Room MagazineThe PuritanThis MagazineArc Poetry MagazineThe Unpublished City et The Globe & Mail. Lubrin a été nommée par CBC dans la liste des 150 jeunes femmes noires qui ont rendu le Canada meilleur en 2017. Elle siège au conseil éditorial de la revue Humber Literary Review, est conseillère à la revue en ligne Open Book et coanime les soirées Pivot Reading à Toronto. Elle détient un diplôme de maîtrise en beaux-arts spécialisée en création littéraire de l’Université Guelph-Humber. Elle enseigne l’anglais au Collège Humber et est l’auteure de Voodoo Hypothesis (Wolsak & Wynn).

 


Deanna Radford est une écrivaine, poète, poète-interprète, organisatrice et éditrice, née dans le territoire du Traité 1/Winnipeg et vivant aujourd’hui à Tiohtiá:ke, Montréal. Elle poursuit une maîtrise en création littéraire à l’université Concordia et a été conservatrice du Atwater Poetry Project de 2015 à 2019. À l’automne 2018, son poème « When my lover is across the ocean » a été sélectionné dans la courte liste du 8e concours annuel de poésie Robin Blaser de la revue Capilano. Le poète Fred Wah était juge du concours.
En tant que poète-interprète, Deanna collabore avec les musiciens et artistes du son Jeremy Young et Philippe Vandal pour former le groupe Cloud Circuit. Le groupe a joué en première partie de David Grubbs, Ora Clementi, Alex Hung-Tai Chang, et d’autres. Deanna Radford a présenté des lectures de poésie lors d’événements organisés par Les Cabarets Bâtards, Lectures Logos, le Mile End Poets Festival, la série de lectures du Centre des arts visuels, le festival Dans ta tête, les Yellow Door Readings, et d’autres encore.

 


Né à New York, Adam Sol vit à Toronto depuis 20 ans. Il a publié quatre recueils de poésie, dont Complicity, son œuvre la plus récente. Son roman en vers, Jeremiah, Ohio a été retenu finaliste du Prix Trillium en poésie et son recueil Crowd of Sounds a remporté le prix en 2004. Son plus récent projet, How a Poem Moves, est une série d’essais publiés en un seul livre depuis le printemps 2019. Bon nombre de ces essais sont accessibles sur son blogue.
Ses intérêts poétiques se concentrent sur la complexité d’être une personne ; comment pouvons-nous exister à la fois comme des êtres sérieux qui ont des aspirations spirituelles et des frustrations sociopolitiques et en même temps aimer jouer à des jeux video stupides et manger des queues de castor ? Comment les poèmes réconcilient-ils ces deux identités contradictoires ?

Adam Sol est allé à l’école très longtemps, a obtenu une série de diplômes, mais trouve de l’inspiration aussi bien dans le loufoque que dans l’ésotérique, de Herman Melville à Jennifer L. Knox, des histoires talmudiques aux Raptors de Toronto.

 


Le premier recueil de poésie de Neil Surkan, On High, a été publié chez McGill-Queen’s University Press. Son fanzine, Super, Natural, a été publié par Anstruther Press. Il est doctorant au département d’anglais de l’université de Calgary, où il rédige un mémoire en création (composé d’un recueil de poèmes et d’un essai théorique) qui explore la relation entre la poésie et l’activisme : de quelle manière les poèmes inspirent-ils le changement ? Comment les poèmes peuvent-ils être offensifs ? Un poème doit-il être provocateur pour être proactif ?
Neil aime les poèmes qui donnent au monde une impression d’étrangeté et, du même coup, le rendent précieux — les poèmes qui associent des descriptions vibrantes, des observations et des suggestions étonnantes avec une approche à la forme qui déroute. Parmi les poètes qui l’influencent en ce moment, on retrouve Ange Mlinko, Mark Ford, Sarah Howe, Michael Hofmann, Durs Grunbein, Tess Liem, A.E. Stallings, Tomas Tranströmer, Eduardo C. Corral, Natalie Diaz, Bill Knott, Natalie Shapero, Wendy Xu, Lisa Robertson et Elizabeth Bishop

 


Changming Yuan a commencé à apprendre l’anglais à Shanghai à 19 ans, il a publié nombre de monographies sur la traduction et a travaillé en tant que chargé de cours et administrateur d’un collège avant de quitter la Chine. Aujourd’hui tuteur et traducteur indépendant, Changming Yuan détient un doctorat en études anglaises et dirige la revue Poetry Pacific avec Allen Yuan à Vancouver tout en écrivant plusieurs genres de poésie : sociopolitique, linguiculturelle, liée à la nature, reflexive, sombre, expérimentale. Il est l’auteur de huit fanzines de poésie, a été nommé dix fois au prix littéraire américain Pushcart et se retrouve dans les anthologies Best of the Best Canadian Poetry : Tenth Anniversary Edition et BestNewPoemsOnline, ainsi que dans plus de 1600 autres journaux et anthologies à travers 44 pays.