On me prend cute...

Daphné B.

Version imprimable

on me prend cute

pour ici

ou pour emporter

 

on me prend

par la main

en me disant

c’est incroyable

 

on me prend

pour des poèmes qui parlent

de d’autres filles que moi

qui disent que ses lèvres

c’est mille bonbons

 

on me prend

pour le resto le vino

le pique-nique

 

le brunch

où il n’y a rien à dire

tout à manger

 

on me prend

en amour non-stop

avec personne pantoute

Daphné B., « On me prend cute... », Bluetiful, Éditions de l’Écrou, 2015. 

Pour aller plus loin: 

1. Les mots « cute », « vino », « pantoute » sont d’un registre plutôt familier. Êtes-vous surpris de retrouver ce genre de vocabulaire dans un poème ? Pourquoi ?

 

2. Selon vous, à qui la poète fait-elle référence quand elle utilise le pronom « on » ?

 

3) Le verbe « prendre » est utilisé plusieurs fois. Est-ce que celui-ci a toujours la même signification ?

 

4) La poète compare des lèvres à « mille bonbons ». À quels adjectifs est-ce que cela renvoie ?

 

5) Est-ce que l’utilisation d’un ton familier vous aide lors de la lecture à voix haute ? Sinon, quel registre de langue se prêterait mieux, selon vous, à la récitation de poèmes ?


Activité d’écriture

Commencez l’écriture d’un poème avec : « On me prend… » Utilisez un adjectif vous décrivant pour compléter le vers. Pour vous guider dans l’écriture de la suite de votre poème, pensez à ce que les autres voient en vous.


Liens utiles

  • Lecture d’un poème par Daphné B., accompagnée du vidéo de Sophie Latouche : 

Section « Pour aller plus loin » rédigée par :