Mon cœur a pris la forme de la Petitcodiac

Sarah Brideau

Version imprimable

La nature a créé partout sur la terre

un équilibre que personne ne doit rompre

sans en subir les conséquences.

Yves Thériault

 

 

Ma ville est traversée

D’une grande rivière en chocolat

Avec un mascaret qui bat au rythme de son cœur

Et un coude rempli de légendes

Contre vents et marées

Soufflent les murmures du vent qui m’inspirent

 

Elle reflète tous les levers et les couchers

De cette ville qu’on appelle Moncton

Qui a comme cœur

Une Petitcodiac

Petty coat Jack

Cette rivière aux mille visages  

Sarah Marylou Brideau, « Mon cœur a pris la forme de la Petitcodiac » dans Anthologie de la poésie des femmes en Acadie, sous la direction de Monika Boehringer, Éditions Perce-Neige, 2014, p.224.