Diane Régimbald

Portrait de Diane Régimbald
Mention de source: 
Diane Régimbald
Biographie: 

Diane Régimbald a publié une dizaine de recueils de poésie depuis 1993. Féministe, elle questionne le monde et sa force libre d’exister. Les thématiques du corps, de l’identité, de l’altérité, de l’errance, des liens et des ruptures marquent son œuvre. Elle a participé à plusieurs projets collectifs et événements littéraires au Québec et à l’étranger. Certains de ses textes ont été traduits en anglais, catalan et espagnol. Elle est coordonnatrice du Comité Femmes du Centre québécois du P.E.N. international depuis 2017 et y œuvre afin de faire entendre la pluralité des voix d’écrivaines qui témoignent des violences et des inégalités. La poésie est pour elle l’expression d’une quête originaire où le poème fait chavirer l’essence des mots vers des portées inattendues, surprenantes et révélatrices d’une parole actuelle. C’est un espace de déplacement qui prend en compte l’état du monde, sa blessure, sa précarité, mais aussi sa force et sa beauté. 

Entrevue: 
Lisiez-vous de la poésie quand vous étiez à l'école ? Y a-t-il un poème en particulier dont vous vous souvenez ? : 

J’ai lu beaucoup de contes dans l’enfance et de la poésie à l’adolescence : poésie classique, dont Apollinaire, Rimbaud, Verlaine, Baudelaire et son poème Les fenêtres dans Le spleen de Paris que j’avais appris par cœur. En poésie québécoise, Saint-Denys Garneau et son livre Regards et jeux dans l’espace. Je me rappelle son authenticité, sa force tranquille, sa beauté libre et l’angoisse de vivre, son poème Accompagnement : « Je marche à côté d’une joie / D’une joie qui n’est pas à moi / D’une joie à moi que je ne puis pas prendre… ».

Quand avez-vous commencé à écrire de la poésie ? Et quand avez-vous commencé à vous considérer poète ?: 

J’ai commencé à écrire au primaire des récits, puis des chansons et des poèmes au secondaire. S’en est suivi un arrêt et un retour, dans la mi-vingtaine, à l’écriture poétique. La découverte de l’écriture et de la lecture fut une bouée de l’enfance qui m’a permis d’assumer ma curiosité et mes multiples questionnements sur le monde. Que faisons-nous ? Quelle est notre raison d’être ? D’où venons-nous ? Comment bâtir autrement le monde ? Beaucoup de questions et si peu de réponses trouvées. Le recueillement, les rêves, les déambulations m’ont amenée à trouver dans l’écriture du poème un matériau qui pouvait m’aider à aller plus loin dans mes réflexions, dans les zones d’ombre du corps et de l’esprit. L’écriture est devenue une porte qui, d’une part, permet une ouverture, mais aussi un retour du côté de l’obscur. Véritable expérience, lieu de laboratoire, la poésie est pour moi l’expression d’une quête de nos origines, des émotions originaires. Aussi, la lecture a été et est toujours fondamentale à l’écriture poétique. Être poète est une posture qui se travaille sans relâche. Je me suis considérée poète par l’acte d’écrire et surtout lorsque j’ai publié dans la trentaine.

Comment voyez-vous le « travail » des poètes ?: 

Les poètes œuvrent dans l’espace du vivant à la rencontre des territoires d’écriture permettant d’entendre le silence qui traverse les mots, permettant de voir et de veiller, d’entrer et de creuser ce qui est de la langue. Dans son mouvement perpétuel, la poésie nourrit le voyage du/de la poète qui porte en soi la quête infinie d’exister. Les poètes creusent le poème, son seuil, le soulèvent, s’y glissent et descendent jusqu’à l’ignoré qui attend d’être nommé pour manifester sa présence. Les poètes entrent dans la chair des mots, de leurs images, vont là où il y a un renversement, une forme d’adieu envoyé de la main qui écrit. La matière est travaillée à même ce qui bouge en soi, qui s’écrit depuis le regard porté sur le monde. La lecture de poètes est aussi essentielle au bouleversement des sens, des formes et à la découverte de la langue, des langues. 

Si vous deviez choisir un poème à mémoriser dans notre anthologie, lequel serait-ce ?: 

« Il existe pourtant… » de Marie Uguay, car c’est un poème toujours très actuel dans son contenu, engagé et d’une grande beauté.


 

Publications : 
Titre : 
Coeur d'orange
Éditeur: 
L'Atelier des Noyers
Date: 
2020
Type de publication: 
Recueil
Titre : 
Sur le rêve noir
Éditeur: 
Le Noroît
Date: 
2016
Type de publication: 
Recueil
Titre : 
L'insensée rayonne
Éditeur: 
Le Noroît
Date: 
2012
Type de publication: 
Recueil