Jury et Animation 2021

Version imprimable

Découvrez qui sont nos neuf finalistes !

Les titres des champion·nes seront annoncés sur notre site le vendredi 22 avril à 20 h (heure de l’Est).

 

Animation

Johanne Blais

 

Johanne Blais a animé à plusieurs reprises la Grande Finale des Voix de la poésie depuis 2013. Elle est aussi membre du conseil d'administration de notre organisme. Traductrice de formation, professeure de grammaire et de rédaction à la retraite, Johanne Blais se passionne pour les mots. Parfaitement bilingue, amoureuse inconditionnelle des langues de Molière et de Shakespeare, elle a, pendant dix-sept ans, partagé cette passion avec des milliers de Canadiens grâce à sa chronique linguistique «Word of the Week» dans le cadre de l’émission C’est la vie diffusée sur les ondes de CBC Radio.

Le Jury


Née à Montréal, la poète, romancière et essayiste Nicole Brossard a publié une trentaine d’œuvres entre 1965 et aujourd’hui. Elle a reçu de nombreuses distinctions au cours de sa carrière, dont le Prix du Gouverneur général qui lui est accordé deux fois pour sa poésie (en 1974 et en 1984). Elle compte parmi les chefs de file d’une génération qui a renouvelé la poésie québécoise dans les années 1970. Brossard a contribué à la diffusion de la littérature des femmes au Québec en participant à la mise sur pied de revues et à la publication d’une Anthologie de la poésie des femmes au Québec (Des origines à nos jours). Elle est reconnue pour son engagement féministe, qu’on retrouve aussi bien dans sa poésie, ses œuvres de fictions et ses essais.

 


Mathew Henderson a grandi à Tracadie, à l’Île-du-Prince-Édouard. Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, il a passé ses étés à travailler dans la production du pétrole en Saskatchewan et en Alberta. Ces expériences lui ont inspiré son premier recueil de poésie, The Lease. En 2013, il s’est classé parmi les finalistes pour le prix Trillium pour la poésie et pour le prix Gerald Lampert. Mathew Henderson a obtenu une maîtrise en création littéraire de l’Université de Guelph. Son dernier recueil de poésie s’intitule Roguelike.

 


Evelyn Lau vit à Vancouver et a écrit treize livres, dont huit recueils de poésie. Son premier livre, Runaway : Diary of a Street Kid (HarperCollins, 1989) a été publié lorsqu’elle avait 18 ans ; il a fait l’objet d’un film de la CBC mettant en vedette Sandra Oh dans son premier grand rôle. Les nouvelles, essais et roman d’Evelyn ont été traduits dans une douzaine de langues. Sa poésie a reçu le Milton Acorn Award, le Pat Lowther Award, un National Magazine Award et s’est trouvée parmi les finalistes du BC Book Prize et du Prix du Gouverneur général. Ses poèmes publiés dans des revues ont été choisis à de nombreuses reprises pour figurer dans la série d’anthologies Best Canadian Poetry. La poésie d’Evelyn Lau est reconnue pour son intensité émotionnelle et sa recherche d’honnêteté ; narratives et lyriques, ses premières œuvres explorent un passé difficile, tandis que ses œuvres ultérieures tournent autour des thèmes des relations, de la vie urbaine, du contexte culturel et du monde naturel. De 2011 à 2014, elle a été poète officielle de la ville de Vancouver. Son dernier recueil s’intitule Pineapple Express (Anvil, 2020).

 


Écrivaine de romans en vers libres, de poèmes et de chansons, Georgette Leblanc offre une écriture qui transcende perspectives, temps et genre. Sa langue acadienne littéraire s’élève au-delà du folklore pour atteindre un univers mythique. Sa voix poétique est enjouée et vibrante, à tour de rôle hermétique et intime. La traduction littéraire, la mémoire, l’histoire et la performance font aussi l’objet de son intérêt. Parmi ses œuvres publiées, notons Alma (2007), Amédé (2010), Prudent (2013) (finaliste du Prix littéraire du gouverneur général en 2014 dans la catégorie poésie), Le Grand Feu (2016) et Océan (2019), une traduction du recueil Ocean de Sue Goyette, aux Éditions Perce-Neige. Georgette Leblanc a été la poète officielle du Parlement du Canada en 2018 et 2019. 

 


Directrice artistique au moment de la fondation de Poetry In Voice/Les voix de la poésie, Damian Rogers a mis sur pied l’anthologie de poèmes de l’organisme et participé à l’élaboration de notre grand concours de récitation. Elle a écrit deux recueils de poésie, Paper Radio et Dear Leader. Née dans la banlieue de Détroit, la poète vit à Toronto depuis 2003, où elle a travaillé comme journaliste et rédactrice de poésie.

 


Hector Ruiz est l’auteur de trois recueils de poésie et d’un essai sur l’enseignement de la poésie. Sa poésie donne une place centrale aux lieux, qu’ils soient urbains, intérieurs, extérieurs, internes, externes. Il a publié plusieurs textes dans Exit, Estuaire, Moebius et XYZ. Professeur de littérature au Collège Montmorency, il remporte, conjointement avec Dominic Marcil, le Prix d’innovation en enseignement de la poésie du Festival international de la poésie de Trois-Rivières en 2011. Son engagement dans l’enseignement lui a aussi valu une mention d’honneur de la part de l’Association québécoise de pédagogie collégiale en 2015. Son dernier recueil est Désert et renard du désert (Le Noroît, 2015).